. Quelques conseils pour réussir ses études secondaires - Bien dans sa peau

Quelques conseils pour réussir ses études secondaires

vendredi, octobre 3, 2014 0 Permalink 1

Salut Beauty & Fashion Internaute, c’est Justine. Je viens te parler études secondaires… Et oui, non seulement j’aime bien les fards à paupières et les vernis à paillettes mais en plus, j’ai obtenu mon Master en Ingénierie Chimie & Biologie en 2010 avec la mention BIEN ! Bah oui, on écrit des blogs sur des futilités mais on n’est pas pour autant des dindes à 3 pattes ! Aujourd’hui, je suis Ingénieur Qualité (oui, oui, jeune Cadre dynamique) dans une société plutôt fun… Je ne suis pas moins fière de mon blog ou de ma collection de rouges à lèvres que de mes études universitaires et de mon job, en fait. Comme ça, c’est clair entre vous et moi que je ne parlais pas de ma mention pour me la péter.

Bon, je n’essaie pas de vous démontrer que je suis bien sous tous rapports (la chose me semble tellement évidente ;)) mais la rentrée étant passée, je me disais que quelques petites étudiantes (ou petits étudiants) étaient peut-être en stress de leur 1ère année dans la cour des grands (alias la fac) ! Ne vous inquiétez pas, ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs.  J’ai donc axé la chronique du vendredi sur quelques conseils pour vous aider à mieux appréhender le reste de l’année et votre organisation (si t’as loupé la chronique de vendredi dernier, t’inquiète, elle est restée à sa place).

Je vais peut-être passée pour une vieille bique sur quelques sujets, je laisse donc soin à la haute bienveillance de chacun de piocher les « conseils » là où il a envie. Les premiers conseils sont au sens large, pour se construire un environnement de travail favorable à la réussite et les suivants sont quelques trucs pour être davantage organisés dans vos révisions.

1) Le premier conseil que je puisse vous donner est essentiel. Tous les autres ne serviront à rien si vous n’avez pas suivi celui-ci. Attention, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous… ;) Non, sérieusement, je vous conseille juste de faire ce qui vous intéresse ! Ne choisissez pas un parcours pour imiter votre frère ou faire plaisir à vos parents, mais parce que vous pensez pouvoir vous épanouir dans cette voie. Même si Etienne aime la chimie et que Pierre aime l’informatique, vous avez le droit, vous, d’aimer étudier Molière et Jean-Paul Sartre. Mon problème à moi, c’est que j’aime faire plein de choses mais me lasse aussi très vite… Si toi aussi tu es dans ce cas, je sais comme c’est difficile. Je te conseille donc, avant de faire tes choix, d’essayer de discuter avec des gens qui travaillent, pas seulement tes parents mais leurs amis, tes oncles, tes tantes… Imaginez si le mode de vie qu’ils ont vous correspond. Vous voyez-vous faire 35 h par semaine? Travailler le week-end? Dans une usine? Dans un bureau? Dans un bureau dans une usine? Vivre en région parisienne? Voulez-vous aider les autres ou créer des jolies choses ? Les déplacements vous gênent-ils? Êtes-vous demandeurs de manager les autres? … Posez-vous toutes ces questions et essayez d’y répondre, sinon, il sera difficile de se mettre à bosser si vous être entré ici parce qu’il y avait de la lumière.

2) Vous avez le droit de vous tromper. « Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson pour sa capacité à grimper aux arbres, il passera sa vie entière à croire qu’il est stupide » (Albert Einstein).  Evidemment, vous n’avez pas un abonnement pour enchainer cinq premières années mais si votre filière ne vous plait pas, n’ayez pas peur de dire à vos parents que vous souhaitez changer de parcours. Certes, cette première année peut avoir coûté cher mais ce ne sont que quelques années… Il faut être conscient que vos études (ne font pas tout mais) conditionnent amplement les 40 prochaines années de votre vie donc il est important de réfléchir! Perdre un an ou deux n’est pas une hérésie ni une fatalité !
Ne pas croire non plus que, parce que vous n’aimez pas comment se déroule tel cours, et la présentation de tels TD, ce parcours n’est pas pour vous. Je vais vous confier un « secret » en tant que « jeune actif » : quand on travaille, on se sert de 10 % maximum de ce qu’on a appris en cours! Et pourtant, il faut travailler tous ses cours… Je veux dire par là que ne pas aimer une matière parmi d’autres ne doit pas vous faire changer le cours de tous vos projets professionnels.

3) Ne négligez pas les jeudis soirs avec vos amis. Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et la consommation de drogues est interdite pas la loi ;). Je dis juste qu’il est mieux de décompresser de temps en temps et votre ambiance de classe ne sera que meilleure si vous tissez des liens d’amitié avec  vos camarades !

 4) Prenez soin de votre santé. J’entends par là plusieurs choses :
– faites du sport 2h/ semaine minimum car vous allez être assis 8 h/ jour  le cul sur une chaise à essayer d’intégrer 8759 notions plus ou moins barbantes,
– ne mangez pas que des chips sous prétexte que vous vivez désormais tout seul dans votre petit appartement. L’indépendance, ce n’est pas entretenir son cholestérol ;)
– faites vérifier votre vue et votre ouïe ! Oui, la myopie de l’étudiant est très répandue. Si vous voulez mieux suivre les cours et que vous ne voyez rien au fond de l’amphithéâtre, peut-être il faut de toute urgence vous faire prescrire une paire de lunettes avant d’avoir la ride du lion !
– ne vous couchez pas trop tard (après 11h, je pense que c’est tard).

5) Habillez-vous confortablement. Certes, c’est pas moi, la blogueuse mode et beauté qui vais vous dire de ne pas s’habiller à son goût. Et d’ailleurs, ce n’est pas ce que je dis. Je tiens juste à souligner qu’il est plus facile de courir après le tram’ en jean et Converse, qu’en talons hauts et mini-jupe. Cela n’empêche pas que, même dans la vie d’un jedi super actif, on puisse avoir de beaux cheveux ! ;)

6) Rentrons dans les méthodes de travail. Dites-vous qu’il n’y a pas de question bête. Bien souvent, on a peur de poser la question qui nous turlupine alors qu’il est fort probable que votre voisin de droite se pose la même ! De plus, poser des questions au prof suscite les échanges dans toute la classe et rendront le cours bien plus animé et captivant. Ça pourra réveiller votre voisine de derrière qui dort près du radiateur ;)
Il est très dommage de rester bloqué sur un p….. de sujet 30 secondes, 30 minutes ou 30 heures !

7) Essayez de tenir vos cours proprement. Favorisez votre mémoire visuelle en utilisant des codes couleurs (faites le plein de surligneurs et de stylos rose ;)). Ne me dites pas « moi, je n’ai pas de mémoire visuelle ». Non. Tout le monde a une mémoire visuelle mais chacun en est plus ou moins conscient. En outre, utilisez vos propres codes couleurs. Si vous copiez les codes visuels du voisin, ça ne marchera pas. Vous verrez qu’il est plus agréable de réviser un cours bien tenu qu’un cours raturé en noir et blanc! D’ailleurs, vous n’aurez pas forcément le temps de mettre de la couleur lors de la prise de notes en cours mais si vous les tenez assez proprement et de façon neutre, vous pourrez effectuer le surlignage lors de votre première relecture le soir.

8) Apprenez vos cours et travaillez vos exercices au fur et à mesure. Je disais toujours (et j’y crois encore dur comme fer!) que ce qui est vu et revu est mieux su ! Il sera bien plus difficile d’assimiler vos leçons si vous devez prendre connaissance de 3 mois de cours, pour la première fois, pour le partiel du lendemain plutôt que si, pendant ces 3 mois, vous avez planché dessus régulièrement et qu’il s’agit de réelles révisions la veille de l’examen. De plus, je pense que apprendre au fur et à mesure permet de mieux s’en souvenir sur le long terme… C’est dommage de tout oublier en passant la porte de la salle d’examen ;) et de ne plus rien savoir 5 ans plus tard.

9) Ayez des jolis accessoires pour travailler. Pour certaines personnes, avoir une trousse rose et un cahier fantaisie peut donner envie de se poser à son bureau ! Pourquoi pas…

10) Travaillez en groupe. Certains diront que chacun fait ce qu’il veut. Je pense pour ma part qu’il faut savoir travailler en autonomie chez soi et aussi travailler avec les autres. D’ailleurs, rares sont les métiers où l’on n’a aucun interlocuteur alors autant s’y faire maintenant. En travaillant en groupe, je me suis souvent aperçu que les autres pouvaient m’expliquer des choses. On peut aussi échanger les diverses méthodes de raisonnement et chacun peut y trouver des astuces. Il n’y a pas que le jeudi soir avec un mojito à la main qu’on peut créer des liens. La solidarité dans le travail peut aider aussi ;)

11) Préparer vos TD ou TP au préalable. Souvent, vous avez le support polycopié avant qu’ait lieu le TD ou le TP. Lisez-le avant et méditez dessus quelques minutes. Inconsciemment, votre cerveau va y réfléchir et les notions qui seront abordées seront moins abstraites car vous vous les serez en quelque sorte appropriées.

12) Révisez dans de bonnes conditions. Pas en pyjama devant la télé ou dans votre lit. Il est mieux de réviser dans un endroit sans tentation de oisiveté. Même si vous devez rester chez vous à potasser, prenez une douche assez tôt, ne vous habillez pas à 11 h, choisissez une tenue confortable. Mettez-vous à une table. Dans la bibliothèque universitaire (BU) de ma fac, il y avait des petites tables individuelles face au mur, avec une lumière. Je me mettais là (un truc de ma camarade, Florence ;)). Tu ne regardes pas les gens qui entrent et qui sortent. Tu n’es pas tenté de discuter. Tu es face au mur, à tes cours, à ton avenir.

13) En parlant de BU, intéressez-vous à la bibliographie du parcours que vous avez choisi. Quel que soit ce parcours, la bibliothèque universitaire regorge de plein de livres sur le thème de vos études, peut-être même sur le métier que vous visez, ce serait dommage de ne pas profiter de cette ressource à laquelle vous n’aurez plus accès quand vos études seront terminées. D’ailleurs, si vous ne vous sentez pas concerné par les livres en lien avec vos études, peut-être faut-il vous poser la question suivante « est-ce que mes études me captivent vraiment? » car vous allez avoir pendant des dizaines d’années un métier lié (même à 10 % ;)) au sujet de vos études.

14) Ne négligez jamais les langues étrangères. La plupart des entreprises se développent à l’international et la langue internationale est l’Anglais, n’est-il point? Travaillez donc votre Anglais. À défaut de vous fermer des portes si vous n’arrivez pas à aligner 3 mots en Anglais, gérer cette langue pourra vous en ouvrir plein. Même si, en rapport avec le point n°2, l’année courante est une erreur de parcours, rien ne vous empêche de bien suivre les cours d’anglais. Eux seront exploitables dans un autre domaine.

J’espère que ces conseils pourront vous être d’une quelconque utilité. Si oui, n’hésitez pas à partager cet article avec vos amis(ies) et ajoutez dans les commentaires, en-dessous de cet article, vos conseils à vous !  Alors quels sont vos conseils pour assurer dans les études secondaires?

Pas encore de commentaire.

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.