Please enter an Access Token

J’ai testé la cryolipolyse et l’HiFu

Publié sur 2 Commentaires 6 min. de lecture

Fin 2022, j’ai souhaité améliorer l’aspect de mes cuisses en diminuant la cellulite, quelques volumes et en raffermissant les tissus. Pour cet objectif, j’ai commencé les traitements par cryolipolyse et méthode HiFu (prestations offertes) avec Agnès, Infirmière D. E. , chez Loeline cryo, 1, cours Lemercier à Saintes (17).

La cryolipolyse ou coolsculpting

C’est quoi, pour qui ?

Cette technique de médecine esthétique est intéressante car non invasive (comprenez sans bistouri, sans intervention chirurgicale et donc sans anesthésie). Elle permet de traiter les amas graisseux localisés et bien incrustés que vous n’arrivez pas à déloger par du sport ou un régime. De fait, que vous soyez un homme ou une femme, cette méthode est faite pour mincir et non pour maigrir, à mon sens. Elle sera très appropriée aux personnes de corpulence normale, mince ou presque, gênées par des volumes ou petits bourrelets bien délimités, qui cassent la ligne de la silhouette : au-dessus ou en-dessous du nombril, les « poignées d’amour », dans le dos sous les omoplates, à l’intérieur et /ou l’extérieur des cuisses (la culotte de cheval), sous les bras, sous le menton. La cryolipolyse utilise le froid pour générer l’effet d’apoptose, c’est à dire la destruction progressive et irréversible des adipocytes (cellules graisseuses) sans léser les tissus adjacents. Pour que ces cellules graisseuses soient bien éliminées par l’organisme sous quelques semaines, il est recommandé de boire beaucoup d’eau, de masser les zones traitées et de maintenir une activité physique quotidienne, ce que j’ai tenté de faire, comme à mon habitude, en fait.

La machine utilisée est dotée de 4 applicateurs pouvant être placées sur 4 zones du corps différentes, par-dessus un gelpad. 

La cryolypolyse sur moi et les résultats.

cryolipolyse

À date, j’ai réalisé 2 séances de cryolipolyse et j’aimerais en programmer une 3ème avant l’été (la dernière avant quelques années). J’ai choisi de faire placer les têtes sur l’extérieur des cuisses la première fois, idem pour la seconde avec le dessus des cuisses (au-dessus des genoux) en plus. Effectivement, c’est sur ces côtés que je peux avoir de la cellulite incrustée ainsi qu’un léger volume qui me déplait.

Avant de démarrer, j’ai rempli et signé un questionnaire vérifiant que je n’avais aucune contre-indication à tester cette méthode. Agnès m’a prise en photo et je m’étais pesée et mesurée avant de partir. Pour des raisons de pudeur, je ne partagerai pas les photos avant-après bien que ça aurait été plus parlant. Cette pudeur n’a rien à voir avec vous, que je ne connais pas. Cette pudeur, c’est pour ma voisine ou la boulangère qui peut se rendre sur mon blog avec son mari derrière, pouvant jeter un œil sur l’écran, par-dessus son épaule. Cette pudeur, c’est pour les maîtresses de mes enfants qui peuvent découvrir ce contenu ou encore des parents d’élèves de l’école de mes enfants… Bref, je ne souhaite pas que lesdites personnes que je connais tombent sur un gros plan de mes fesses et de ma cellulite avant et après cryolipolyse. 

Lorsque qu’on applique les têtes de la cryolipolyse, on ressent une forte aspiration et un froid un peu désagréable voire douloureux pendant une ou deux minutes. Ensuite, on ne sent plus rien de la séance qui dure une heure. J’ai discuté avec Agnès mais j’aurais presque pu m’endormir pendant le traitement! Pour finir, une fois les applicateurs retirés, le praticien exerce un léger massage sur les zones concernées pour soulager la peau lésée par l’aspiration (des ecchymoses peuvent apparaitre mais disparaissent le soir-même) et maximiser l’élimination des adipocytes.  

Ce n’est qu’au bout de 3 mois qu’on peut réellement observer les résultats puisqu’il faut attendre que le corps ait éliminé les adipocytes cryogénisés. J’ai fait les deux séances à deux mois d’écart, l’une de l’autre. La dernière ayant eu lieu il y a 5 mois, je peux vous dire que j’ai perdu 1,8 cm de tour de cuisse sur le haut des cuisses me rendant beaucoup plus à l’aise dans mon « jean test » (mon jean qui me dit tout de suite si j’ai, dernièrement, un peu trop mangé ou dans lequel je suis moins confortable lorsque j’ai mes règles). Sur les photos que je ne montre pas, on observe, de face et de dos, que la courbe sur le côté haut extérieur de mes cuisses s’est resserrée, affinée. De profil, la différence entre l’avant et l’après est moins flagrante mais je vais revenir sur cette partie avec la technique HiFu.

Pour les Charentaises, je trouve les tarifs d’Agnès raisonnables par rapport à ce qu’on peut trouver dans de plus grandes villes comme Paris. J’ai d’ailleurs payé une séance de coolsculpting sur deux (le reste m’a été offert) et je suis prête à en payer une prochaine et dernière au vu des résultats.  Cette technique me plait car elle est non invasive et ne nécessite pas d’éviction sociale ensuite mais surtout parce que les résultats sont durables, en gardant bien sûr, une bonne hygiène de vie de façon à ce que de nouveaux bourrelets n’apparaissent pas. 

L’HiFu (ou High Intensity Focalised Ultrasounds)

HiFu

Qu’est-ce que l’HiFu ?

L’HiFu est une technique, elle aussi non invasive, de lifting grâce à des ultrasons. Ces derniers vont permettre une remise en tension des tissus cutanés. Le (la) praticien(ne), ici Agnès, crée avec la pièce à main, des micro-points de coagulation avec une profondeur contrôlée sous la peau jusqu’au derme profond. Le collagène va alors chauffer et se « dénaturer » puis progressivement se régénérer pendant plusieurs mois après la séance, entrainant un processus de régénération tissulaire pour donner un effet lift. 

Les résultats attendus, sur le corps ou sur l’oval du visage, jusqu’à 4 mois après la séance : 
– rétraction des muscles sous-cutanés,
– remise en tension de la peau,
– lissage des rides,
– Augmentation de la densité de la peau,
– destruction et élimitation des adipocytes du tissu adipeux sur les zones grasses. 

L’HiFu et ses résultats sur moi

Agnès m’a proposé 4 séances d’HiFu sur les fesses et le haut de l’arrière des cuisses. Sur les deux dernières séances, elle a aussi ciblé une zone de cellulite incrustée sur chacune de mes deux cuisses. En effet, j’ai une zone incrustée qui forme sur ma cuisse un « creux » de 2 cm de diamètre). C’est d’ailleurs sur ces zones de cellulite incrustée que les petits points dont je parlais avant sont plus douloureux : ça picotte et ça chauffe ! Après ces séances, le résultat sur mes fesses m’a un peu bluffée. Les fossettes de mes fesses qui s’étaient un peu estompées avec l’âge (relâchement cutané) et la position assise fréquente se sont redessinées ! J’étais ravie de cet effet. Aussi la cellulite sur les fesses s’est un peu estompées. 

Sur les photos de mes cuisses de profil, on aperçoit que le « creux » de chaque côté de mes cuisses s’était un peu estompé, lissé. J’ai regretté qu’on ne les ai pas traités dès la première séance mais seulement aux 3ème et 4ème séances. Toujours dans mon jean test, j’ai eu la sensation que mes fesses y prenaient moins de place, grâce à ce raffermissement ! Je suis devenue dingue de cette technique tellement j’ai trouvé ça probant et parce que, comme pour le coolsculpting, les résultats sont durables ! Je trouve d’ailleurs les deux méthodes très complémentaires. En effet, je trouve très sain de traiter le relâchement cutané d’une zone par l’HiFu avant de poser, sur cette même zone, des têtes aspirantes de cryolipolyse. 

De ce que je peux apercevoir des résultats sur le site de Loeline Cryo, j’envisage de traiter l’ovale de mon visage mais surtout atténuer mes sillons nasogéniens avec l’HiFu lorsque j’aurai passé 40 ans. 

Côté tarifs, je vous laisse jeter un œil sur le site Loeline Cryo mais c’est sûr, c’est un petit budget ! 

Avez-vous testé la cryolipolyse ou l’HiFu ? Si oui, quel en est votre retour ? Sinon, envisageriez-vous de tester ?

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • Isabelle
    avril 26, 2023

    Bonjour Justine,
    merci de cet article très intéressant ! J’envisage très fortement de tester pour atténuer mes sillons naso géniens qui se marquent et donnent un air fatigué. Je viens d’ailleurs d’investir pour cela dans le Bear de Foreo. Dégommer un peu de culotte de cheval me dirait bien aussi !
    Bonne journée,
    Isabelle

    • Justine
      mai 6, 2023

      et bien pour les sillons nasogéniens, si tu as le budget, fonce vers l’HiFu !!