Please enter an Access Token

7 ans de toi, mon Pierre

Publié sur 1 Commentaire 5 min. de lecture

Mon petit garçon a 7 ans, et je trouve ça dingue ! Cela fait déjà 2555 jours que j’ai accouché et donc 61320 heures que ce petit être vit à nos côtés, pour notre plus grand bonheur. La vie est si belle à tes côtés grâce à ton sens de l’humour précoce, ta bienveillance, ton amour, tes câlins, tes histoires que tu aimes tant et ton air futé ! Merci la vie d’avoir fait de moi une Maman ! « L’âge de raison » tu aimes l’appeler et ça me fait tellement rire ! Retour en quelques mots sur cette 7ème année où tu nous as de nouveau offert de nombreuses premières fois ! 

Ton premier diplôme, celui de 25 m en natation

Je ne peux pas dire que, ce dernier mois de juillet 2021, tu étais très motivé à apprendre à nager… Il faut dire que la météo a été très mauvaise cet été-là. Alors que je te disais à 10h le matin « mais si rentre dans l’eau, c’est bon, elle est bonne, fais pas ton frileux! », secrètement, je n’aurais eu aucune envie de mettre un orteil dans l’eau à ta place sous ce ciel gris ! Enfin, c’était pour la bonne cause car ton Papa et moi tenions que tu apprennes à nager pour deux raisons primordiales : c’est un très bon sport et surtout, pour ta sécurité, il faut savoir s’en sortir dans l’eau ! Et tu l’as fait, à reculons au départ, mais tu as su nager en brasse les 25 m pour le diplôme. Aujourd’hui, avec un peu plus de confiance en toi, tu sais même nager la tête sous l’eau, bravo ! 

Encore des dents de lait tombées !

dent de lait

À chaque fois, sous les yeux ébahis de ta petite sœur, c’est un évènement, ponctué de la crainte que la dent tombe, et de l’excitation à l’idée que « la petite souris » laisse une pièce sous l’oreiller ! 

Tes premières grandes randonnées

pierre-randonnée-pyrénées
pierre-pépites

Je vous avais raconté notre semaine de randonnées dans les Pyrénées dans cet article ! Je n’avais cessé de répéter, par ici et sur les réseaux sociaux, comme j’étais fière de mon Poutch qui avait fait des dizaines de km de marche, avec + ou – 500 m de dénivelé positif, sans se plaindre, en admirant les paysages époustouflants. Je réitère mes propos : quelle fierté d’entreprendre de telles choses à tes côtés mon grand bébé ! 

Ta première nuit en camp

Ce n’est que avant d’avoir 3 ans que tu as dû passer une nuit chez Mamie, une autre nuit chez des amis, et encore quelques autres nuits chez d’autres amis… Mais depuis plusieurs années, tu n’avais jamais découché ! En juillet 2021, une semaine de stage de cirque au centre de loisirs s’est terminée par une nuit de camping avec tout ton groupe et il était hors de question de t’en priver ! Tu es revenu heureux et grandi ! De notre côté, nous nous sommes retrouvés à 3, ton Papa, Juliette et moi et nous avons partagé un pique-nique et un tour en canoë (remember cette vidéo). C’était particulier de profiter de ce temps à 3 sans toi mais je suis heureuse que ton bonheur était là-bas, le temps d’une nuit…

Ta rentrée en CP… et tes premiers devoirs ! Tu lis, tu écris…

Tu es entrée dans la cour des grands : ciao la maternelle, bonjour le CP… et les devoirs ! Nous n’avons pas à nous plaindre : tu ne te plains jamais d’aller à l’école ! Même en maternelle, jamais une larme n’a été versée pour t’y emmener faute d’une séparation difficile ou autre… Ouf ! Tout comme le changement d’école, pour démarrer la MS de maternelle en privé, s’est passé comme une lettre à la Poste ! Il faut dire que tu y retrouves, chaque matin, deux super copains, Tom et Paul ! C’est adorable de voir quel trio de bons copains vous formez ! « Tom, c’est mon meilleur copain, parce que, avec lui, c’est toujours simple, on s’amuse tout le temps, et on ne se dispute jamais. Mais en classe, on reste sérieux, hein ! »

Tu ne rechignes que très rarement à faire tes devoirs et j’aime suivre ton parcours, tes améliorations et te booster quand tu manques de motivation. Bravo de lire si couramment !

Suivre Maman qui court à vélo

Tu as su faire du vélo à 5 ans et demi, en te lançant une bonne fois pour toutes chez des amis, avec le soutien déterminé de l’un d’entre eux ! Un clin d’œil à eux s’ils passent par là…  

Au cours de cette année, tu m’as accompagné plus d’une fois avec ton vélo pendant que je courais 5 km… Très agréable de partager ces moments avec toi, et un bon exercice pour toi et moi pour être réguliers dans ma foulée et dans ton coup de pédales ! Il est grand temps de te trouver un nouveau vélo à ta taille, toi qui pousse comme un champignon ! 

Ton premier voyage scolaire

voyage-scolaire

Comme tous les trois ans, ton école primaire organise un voyage scolaire sur le thème qui fédère tous les projets de ces trois années. Tu as donc passé 4 jours et 3 nuits, loin de Papa, Maman et Juliette. Parti avec ta valise, tu as vécu ce séjour du mois de mai comme des vacances avant l’heure, tout en instruisant… Regroupé le soir avec tous les garçons de ta classe, tu as profité à fond de l’autonomie qui t’était offerte. Je t’ai retrouvé le vendredi avec un petit plus de maturité, bien que sûrement plus très envie de travailler, et des étoiles plein les yeux ! 

Ta première console de jeux

Nous avons passé le pas pour ton anniversaire de t’offrir la console de jeu que tu avais réclamé Noël dernier : la Nintendo Switch, accompagnée de plusieurs jeux, grâce à un entourage généreux ! J’aime comme tu es raisonnable depuis quelques jours pour y jouer. Quand je te vois jouer, je trouve que « l’exercice » te fait du bien, d’un point de vue coordination, coordination œil-main-cerveau, stratégie, dextérité, motricité fine des doigts… Comme beaucoup d’activités, si c’est bien dosé, ça peut s’avérer positif et nous sommes ravis de t’avoir fait plaisir !

Bon anniversaire mon grand !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
  • Maëva
    juin 15, 2022

    Quel magnifique écrit Justine. Également maman de deux enfants, je me retrouve dans tes mots, et me sens souvent partagée entre l’envie de les voir grandir, s’émanciper, et le désir qu’ils ne grandissent pas trop vite pour les garder encore contre moi. Ah, l’ambivalence maternelle…
    Merci de partager cela avec ta communauté, et joyeux anniversaire à ton « grand-petit » Pierre.