. Je lis, j'écoute, je regarde #1 - Bien dans sa peau

Je lis, j’écoute, je regarde #1

mercredi, septembre 25, 2019 5 Permalink 0

En parallèle des favoris random généralement axés lifestyle voire culture sur ma chaine YT, j’avais envie de vous parler de mes plongées culturelles du moment : mon livre de chevet, mon livre écouté, le son dans mes oreilles, ce que je regarde à la télé et dehors (visites…). J’espère que cette série d’articles vous plaira. 

Je lis…

le livre « Souvenirs de la marée basse » de Chantal Thomas

Dans ce livre, Chantal Thomas, avec son divin talent d’écriture, rédige une ode à sa mère et à la mer. La façon dont la romancière raconte son enfance est à la fois mélancolique et attendrissante, avec le portrait d’une mère dont nager est une passion, bien avant son bébé. La fluidité d’écriture de Chantal Thomas me berce d’un rivage à l’autre, me promenant au fil de sa vie familiale en bord de plage… Je vous recommande cet ouvrage.

Le résumé du livre : « Nager. Nager pour fuir les contraintes, pour échapper aux vies imposées, aux destins réduits. Nager pour inventer sa sensualité, préserver sa fantaisie. C’est ce qu’a sans doute ressenti Jackie toute sa vie, commencée en 1919 et menée selon une liberté secrète, obstinée, qui la faisait, dans un âge bien avancé, parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer. Entre-temps, elle s’était mariée, avait quitté Lyon pour Arcachon, puis, devenue jeune veuve, avait échangé le cap Ferret contre le cap Ferrat, avec sa mer plus chaude, son grand été. Qu’a-t-elle légué à sa fille Chantal ? Quelque chose d’indomptable, ou de discrètement insoumis, et cette intuition que la nage, cette pratique qui ne laisse aucune trace, est l’occasion d’une insaisissable liberté, comme lorsque jeune fille, au début des années 30, Jackie avait, en toute désinvolture, enchaîné quelques longueurs dans le Grand Canal du château de Versailles sous l’oeil ahuri des jardiniers. »

– sur Audible « Les lois naturelles de l’enfant » de Céline Alvarez

Ci-dessus, je vous glisse un lien FNAC mais c’est sur Audible que j’ai choisi de connaitre ce livre passionnant. Lorsque l’une des deux maîtresses de mon fils, à la réunion de rentrée, a dit s’inspirer de Céline Alvarez pour enseigner, j’étais ravie d’avoir déjà glissé ce bouquin dans ma bibliothèque Audible. Je l’ai démarré et j’adore écouter ce livre lu par l’auteure, elle-même. Céline Alvarez remet en cause le système d’éducation vieillot pour proposer des méthodes pédagogiques prenant en compte les rythmes, les stades de développement et les émotions des enfants. OK Montessori et les neuroscientifiques sont déjà passés par là avant elle… Justement, j’apprécie que ce livre fasse un best of de tout cela en transmettant un retour d’expérience terrain, avec ses classes de maternelle à Gennevilliers. D’ailleurs, la méthode Montessori est une base de départ pour cette expérience faite dans une ZEP mais elle ne fait que s’en inspirer. 

«  »Ils touchent à tout », « ils parlent tout le temps », nous plaignons-nous. « Dès que je tourne le dos, ils discutent ou font une bêtise ! ».
Les enfants qui bravent les interdictions font preuve d’une grande force de vie : leur intelligence insatisfaite ne se résigne pas et cherche à se nourrir envers et contre tout. Contre nous, s’il le faut. Braver l’interdiction de l’adulte et risquer une punition n’est rien comparé aux bénéfices de la transgression. Ce n’est pas de l’insolence, c’est la vie qui se manifeste et qui résiste. »

« L’erreur devrait être neutre. Il s’agit simplement d’un retour d’information qui indique qu’une prediction doit être réajustée. L’enfant qui ne fait pas d’erreur n’a pas à être regardé avec plus d’amour et de bienveillance que les autres, il a en revanche sérieusement besoin de passer à autre chose de plus difficile au risque de s’ennuyer fermement et de dépenser son énergie à se comparer aux autres. En sanctionnant l’erreur et en valorisant les enfants qui ne se trompent pas, nous bloquons le processus même d’apprentissage – pour tous. »

Par ailleurs, je pense que bon nombre d’enseignants se renseignent déjà sur tout cela et j’imagine que ce livre peut les laisser sur leur faim en ne décrivant que très peu explicitement les outils pédagogiques mis en place (peut-être le site internet est plus étoffé). De plus, Céline Alvarez décrit une nouvelle manière d’enseigner mais aussi un environnement scolaire qui devrait être mieux adapté. Ainsi, il n’y a pas que les professeurs des écoles qui ont la main pour prendre part au changement mais c’est tout le système de l’éducation nationale qui mériterait de lire ce livre.  

Voici le résumé : « L’enfant naît câblé pour apprendre et pour aimer. Chaque jour, les neurosciences nous révèlent son incroyable potentiel, sa capacité à se nourrir du monde pour former son intelligence. Pourtant, par manque d’information, nous imposons à l’enfant un système éducatif inadapté aux leviers naturels de son jeune cerveau, qui l’empêche d’apprendre qui freine l’apprentissage et n’encourage pas sa bienveillance innée. Plus de 40% d’entre eux sortent du primaire avec des lacunes qui les empêcheront de poursuivre une scolarité normale.

Céline Alvarez a mené une expérience dans une maternelle en « zone d’éducation prioritaire » et « plan violence », à Gennevilliers. Elle a respecté les « lois naturelles de l’enfant » et les résultats ont été exceptionnels. A la fin de la deuxième année, tous les enfants de grande section et 90% de moyenne section, étaient lecteurs et affichaient d’excellentes compétences en arithmétique. Ils avaient par ailleurs développé de grandes qualités morales et sociales.

Ce livre fondateur révèle une autre façon de voir l’enfant et de concevoir son éducation à la maison et à l’école. Céline Alvarez explique de manière limpide les grands principes scientifiques qui sous-tendent l’apprentissage et l’épanouissement. Elle partage son expérience, les activités qui peuvent aider les enfants à développer leur potentiel, ainsi que la posture appropriée de l’adulte.

La révolution de l’éducation est possible. »

J’écoute…

Voici ma playlist du moment sur Deezer. Comme souvent chez moi, le contenu est éclectique avec des titres récents (Ed Sheeran, Imagine Dragons,…) et d’autres plus anciens tels que Bohemia Rhapsody de Queen, le film ayant remis des titres au goût du jour. J’apprécie aussi les chansons à textes donc je ne me lasse pas de l’accent québécois des Cow-boys fringants, vus et adorés en concert ! Dimanche soir de Grand Corps Malade est aussi particulièrement poétique. Enfin, deux titres de Saez qui est pour moi un des meilleurs paroliers que je connaisse. 

Je regarde…

Good girls sur Netflix

Trois épouses et mères de familles ont du mal à joindre les deux bouts et, pour certaines, ne se sentent pas particulièrement comblées de bonheur. Elles décident de braquer le supermarché du quartier avec une arme factice. Les trois mamans vont rencontrer par la suite quelques déconvenues rendant le scénario hilarant et riche en rebondissements. Une série féministe pendant laquelle on passe un agréable moment de divertissement.

– et je visite Le Château de la Roche-Courbon et ses grottes

château de la roche-courbon
chateau saint porchaire

Situé sur la commune de Saint-Porchaire à quelques km de chez moi, je connais ce château depuis toute petite. Il est classé monument historique et ses jardins, établis avant ceux de Versailles, sont labellisés jardins remarquables. On raconte que Pierre Loti aimait beaucoup séjourner chez sa sœur à Saint-Porchaire et avait surnommé cette construction le château de la Belle aux bois dormant. Sa construction datent du XVème siècle et s’est poursuivie jusqu’au XVIIème. L’intérieur comme les extérieurs sont sympa à visiter et en famille, on appréciera découvrir les jeux anciens que le château renferme.

En outre, le château vole la vedette aux grottes préhistoriques qu’il surplombe. Sous le château se trouvent des grottes qui ont été habitées il y a 120 000 ans. Dans la forêt entourant cette demeure subsistent l’enceinte d’un village gallo-romain, des tombes mérovingiennes et des restes de murs du XIème siècle. C’est pour cela qu’on appelle cet endroit Romette. Le sentier longeant les grottes est une agréable balade à faire en famille, ce que nous avons fait il y a 10 jours environ. La promenade demande une heure de marche environ et se pratique en poussette (à grosses roues la poussette). 

Et toi, que lis-tu, qu’écoutes-tu et que regardes-tu ?

5 Commentaires
  • Mennesson
    septembre 25, 2019

    Hello Justine
    Merci pour cette nouvelle rubrique dans ton blog, super sympa! Très poétique comme manière de le structurer, très agréable à lire♡

    Tu me donnes envie d’écouter le livre de Céline Alvarez, ça fait un moment que je souhaite m’y plonger!! Je trouve cette femme incroyablement inspirante. Je l’ai rencontré lors de ma formation de maître il y a 6 ans déjà, une intelligence profonde habillée de grande humilité et simplicité!

    Je lis en ce moment le livre de Bea Jonhson, le zéro déchet ( heu je ne sais pas si le titre est exact); j’aime à avancer petits pas par petits pas vers une consommation différente.

    J’ai vu les illustrations d’une jeune maman que je trouve canon et pleines de vie (la vie de famille, la vraie ☺) elle s’appelle… Je vais te la mettre sur un commentaire suivant!
    Je visite la caserne des pompiers avec mon fils pendant la journée du patrimoine!! C’était sympa de mieux découvrir l’histoire de ce métier de héros. Mon fils était ravi!

    J’écoute Eros Ramazotti, j’aime cette vivacité italienne, cette suavité de la langue. En fait, l’écouter c’est comme être avec mon homme! Il est pas mal en déplacement en ce moment, et c’est sympa de l’avoir comme avec moi le temps d’une chanson ah… la puissance de nos 5 sens. Écouter, regarder, sentir, goûter…
    Je te souhaite une belle journée Justine!
    Maylis

    • Justine
      octobre 9, 2019

      Coucou Maylis, merci de ton commentaire, je suis ravie que cette rubrique te plaise. Merci aussi pour tes recommandations. bisous

  • Mennesson
    septembre 25, 2019

    Elle s’appelle Fleure Lise Palue, graphiste illustratrice à Rennes!
    Tu peux la retrouver sur insta ou Facebook.

  • Marion
    octobre 3, 2019

    Bonjour Justine,

    Comme toi je regarde Good girls en ce moment..
    J’attaque aussi la dernière saison des Demoiselles du Téléphone.
    Pour la lecture, je lis les romans d’Henri Weigel, un auteur local que j’ai rencontré dans le cadre de mon travail. Je lis aussi des livres sur le gémellité car j’attends des jumeaux.
    Pour les podcasts, j’ecoute ceux de Bliss stories (grossesse toujours :-))
    Niveau sortie c’est très limité car ma grossesse ne se passe pas bien comme la première… repos total!
    Je note tes références pour m’occuper dans les mois qui viennent :-)

    Marion

    • Justine
      octobre 9, 2019

      Coucou Marion,
      ça y’est j’ai fini les saisons de Good Girls disponibles sur Netflix et j’étais tellement désolée d’avoir terminé ! Ça me manque lol
      Je vois que tout est axé grossesse chez toi et c’est bien normal. J’imagine bien qu’il faut « se faire à l’idée » d’avoir des jumeaux, après un premier enfant. Pas trop ruinée par les achats ? ;)
      Je suis désolée de lire que tout ne se passe pas comme tu voudrais. Je t’envoie plein d’ondes positives et j’espère que ces recommandations et ce blog te tiendront bonne compagnie!

      gros bisous et prends bien soin de toi (vous 3) .

      Justine

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.