. J'ai fait un minimalism game - Bien dans sa peau

J’ai fait un minimalism game

mercredi, septembre 4, 2019 3 Permalink 4

Il y a plus d’un an, en décembre, dans cette vidéo, je vous racontais avoir tenté un minimalism game ou min’s game. Ce jeu consiste à désencombrer sa maison en sortant chaque jour des objets de celle-ci. Le premier du mois, on enlève un objet, le second jour, on en enlève 2. Le 29 du mois, 29 objets doivent sortir ce même jour du foyer, etc. Un mois de 31 jour, cela fait donc 496 choses qui doivent sortir de chez nous. 

J’avais eu quelques difficultés à me débarrasser ainsi, plantant mon challenge au 15ème jour du mois de décembre, à peu près. Un vide-dressing réalisé en janvier m’avais permis de débarrasser une trentaine d’articles mode mais j’étais loin des presque cinq centaines de trucs éjectés de la maison. 

Au mois d’avril, la marque Stella & dot a décidé de quitter le marché Européen, me faisant perdre mon job principal.

En plus de quatre ans de boutique, j’avais accumulé beaucoup de bijoux et d’accessoires. Pour vous donner un exemple d’encombrement massif : sous mon lit se trouvent 5 caisses de rangement à roulettes, ces caisses étaient toutes pleines d’accessoires (sacs à main en particulier, pochettes, sacs de voyages, etc.) ! Blasée d’avoir été lâchée par la marque de cette façon, je n’ai plus tellement envie de ne porter que cette marque de bijoux ou de sac, ni envie de trop afficher cette marque sur les réseaux sociaux. Bien sûr, je garde mes coups de cœur, et me débarrasse du reste. En janvier 2019 avant la nouvelle du départ de la marque le 7 du mois, j’avais déjà entrepris de vendre des pièces S&D sur Vinted (voir ma vidéo sur ce site internet ici). Une fois leur départ annoncé, j’ai fait un gros tri et je pense qu’une bonne centaine de pièces a quitté mon dressing dernièrement. 

Vider mon dressing (et le dessous de mon lit, ah, ah) me vidait la tête, m’allégeait l’esprit ! Il n’y a pas à dire, plus on vide, moins on a de choses à ranger, plus le ménage est simple. J’ai d’ailleurs partagé avec vous quelques retours d’expérience dans cette vidéo sur le désencombrement pour ranger sa maison, ayant moi-même encore beaucoup de travail à ce sujet. J’ai ensuite décidé d’opérer un tri dans d’autres endroits de la maison.

C’est alors qu’en parallèle, en juillet dernier, Bénédicte a challengé sa communauté sur son compte Instragram pour entreprendre un nouveau minimalism game en août sous le hashtag #minsgamewarriors. Je me suis dit que je devais poursuivre sur ma lancée. Aujourd’hui, je vais vous raconter comment j’ai procédé. 

J’avais déjà fait ce challenge en m’inspirant du compte IG de Joshua et Ryann. Le mois dernier, j’ai beaucoup suivi les conseils de ma copine Bénédicte. Ayant réussi à me séparer de près de 400 objets cette fois-ci, je vais partager avec vous les étapes de mon min’s game afin de vous encourager à le faire. 

Minimalism game : que fait-on des affaires dont on se débarrasse ?

  • si c’est cassé ou trop abimé, on jette en veillant à respecter le tri sélectif. Le minimalism game peut alors nécessiter quelques déplacements à la déchetterie. 
  • si c’est en très bon état, et qu’on s’est juste lassé de la chose, on peut : 
    • soit donner à quelqu’un de notre entourage qui évoque ce besoin, ou bien à des associations, des lieux de partage (comme une bibliothèque), etc. Sur des chaînes YT, j’ai aussi entendu parler de l’application GEEV, pour donner des objets et de la nourriture.  
    • soit vendre parce que l’objet a de la valeur et qu’on pourrait récupérer un peu de cash sur le produit dans lequel on a autrefois investi. Les moyens de vente sont nombreux : le bon coin a longtemps eu le vent en poupe mais aujourd’hui, côté mode, c’est VINTED qui a pignon sur rue. Vous pouvez aussi vous inscrire à des bourses à l’enfance, des braderies, des vide-greniers, etc. Attention à ne pas fixer des prix faramineux qui freineraient la vente tandis qu’on veut se débarrasser. 

Pour ces 3 catégories (jeter, donner, vendre), on prévoit 3 bacs ou caisses pour le tri tout au long du mois, étant donné qu’il n’est pas toujours possible, lorsqu’on vend notamment, que l’article quitte le foyer immédiatement. 

Pour un minimalism game optimal, on essaie de ne pas acheter (trop) de nouvelles affaires pendant la durée du challenge. C’est mon talon d’Achille, j’ai évacué mais d’autres affaires ont intégré ma maison. Pas 400, c’est la bonne nouvelle. 

Minimalism game : fonctionner par catégorie, c’est-à-dire par pièce puis par zone

L’erreur que j’avais faite à mon premier Min’s game, c’était de ne pas catégoriser mon tri. Si on se met debout en plein milieu de sa salle à manger en tournant en rond pour trouver quelle chose ne nous génère plus d’émotion, et bien on tourne en rond longtemps. Ce mois d’août 2019 j’ai fonctionné par pièce et par « points noirs » à l’intérieur de ces pièces (j’ai fait le ménage dans la zone concernée au passage) : 

 Pièce  Zone / point noir
le sac à main et la voiture

– on jette les tickets de courses ou de parking, les mouchoirs sales et on nettoie. 

l’entrée

– J’ai un gros tri à faire dans les lunettes de soleil et les gants mais j’ai bien rangé mes manteaux et mes chaussures (on ne garde plus les chaussures limées, abimées, ou inconfortables).

– et le vide-poche, ne déborde-t-il pas ? 

 Chambre  

 – table à maquillage : trop de cosmétiques, trop de pinceaux. Il était bon de vendre, donner, et jeter…

– commode : taies d’oreiller à jeter, tote bag à mettre dans la voiture pour les courses, collants filés à jeter, maillots de bain à trier…

– bibliothèque : le tri de livres n’a pas encore été fait au moment où je rédige l’article mais j’ai du pain sur la planche !

– tables de nuits : ne garder que le nécessaire, c’est-à-dire le livre de chevet actuel, un paquet de mouchoir, une crème pour les mains, le spray pour l’oreiller. Trouver un système de rangement pour les chargeurs de téléphones, écouteurs, etc. 

– caisses dessous le lit : j’ai vendu beaucoup de sacs sur Vinted et il m’en reste encore à vendre. 

Dressing

Ça a été le gros point noir chez moi et c’est donc dans cette catégorie que je ne respecte pas la règle du « je ne rachète rien » :

– ce dressing débordait de sous-vêtements et chaussettes à jeter car trop abimés. De mémoire, j’ai pu éliminer de ma maison une soixantaine d’objets aux alentours du 20 août grâce à cette catégorie. 

– visant à avoir un dressing optimisé (des pièces maitresses, des basiques et d’autres qui twistent un look mais rien que je ne porte qu’une fois tous les 4 ans), je me suis vite aperçu que je possédais beaucoup de pièces inutilisées et voir même passées de mode. Comme je n’abime pas mes affaires, je me suis débarrassée de pièces que je possédais depuis 5 ou 6 ans ou d’autres dont je m’étais vite lassée : VINTED a été le moyen numéro 1 pour désencombrer et pour le reste, j’ai donné à une jeune femme de mon entourage. 

– quand on a bien vidé, on peut se retrouver avec des cintres ou des panières en trop. Encore une fois, on évacue !

– mes bijoux : j’ai vendu ou offert à certains anniversaires.

Chambre des enfants

– on met instinctivement l’accent sur leurs jouets et peluches : on se débarrasse des peluches en double voire en triple et des jouets récupérés de je ne sais quel fast food ! On supprime subrepticement les jeux trop jeunes pour leur âge. 

– on enlève les livres qui ne sont plus de leur âge.

– on fait le tri des sous-vêtements abimés, des vêtements trop petits… 

Garage / abri de jardin/ jardin

– matériel de puériculture : les grosses pièces telles que la poussettes nous raviront d’un petit billet à récupérer par une simple annonce bon coin. D’autres articles de puériculture seront donnés volontiers, le jeu n’en valant pas la chandelle. 

– outils et matériel de jardinage : garder ceux qui fonctionnent, trier, ranger.

– jeter la piscine gonflable trouée, le seau pour la plage dont la anse a disparu, les transats ou chiliennes cassés, etc.

Cuisine 

 – le tiroir à ustensiles : oui celui qui mérite d’être chaque année vidé et dépoussiéré pour que tout soit de nouveau aligné. 

– le dessous d’évier : on trie les produits ménagers, on vide ceux qu’on n’aime pas et on ne les rachète pas. On garde en fin de mois les essentiels. 

– le casserolier à Tupperware : si les boîtes plastique et plats silicone se cassent la figure chaque fois que vous ouvrez le placard alors que jamais de votre vie vous n’avez cuit un financier dans ce putain de moule mou, il est peut-être temps de demander à Tata ou Mamie si elles veulent de cela ! De ce côté, j’en ai jusque dans le garage alors il serait temps que je mette certaines pièces à vendre sur le bon coin. 

– les torchons et serviettes de table : vous méritez mieux que des tissus tachés, jaunis, noircis, troués. 

J’en ai profité pour changer certains fond de placards.

– l’électroménager qui n’a pas servi depuis des lustres. 

Salle à manger Je me serais crue en Suisse, quel espace neutre chez moi ! Rien à débarrasser mais en août, les meubles étaient tout nouveau et déjà tout nouvellement rangés donc RAS !
Bureau  

– en avant la paperasse : on en profite pour jeter les enveloppes et classer les feuilles A4 dans un trieur, une chemise ou un classeur. Peu importe le contenant pourvu qu’il soit étiqueté. 

– loisirs créatifs : on trie, on catégorise pour ranger dans des boites transparentes clairement étiquetées. 

– photos imprimées : on se réserve une heure par semaine pour les intégrer dans de beaux albums où on datera et commentera chaque événement pour en faire des objets agréables à regarder.

– les fournitures : on ne jette rien à priori mais on voit pour placer un stock tampon près de soi et de déplacer le gros stock en hauteur par exemple. On donne à des écoliers le surplus. 

– le high tech : on vérifie qu’on n’a pas gardé son appareil numérique de 2003 qui ne servira plus jamais, à moins qu’on soit collectionneur dans le domaine. Ah Ah, voyez comme ça sent le vécu ! On n’oublie pas le chargeur qui va avec ladite vieillerie. Dans le même genre, on vérifie qu’on a bien un câble pour chaque appareil qu’on garde.

– crayons et stylos : on se munie d’une feuille de brouillon et on teste chaque stylo afin de jeter ceux qui ne fonctionnent plus. 

– livres de domaines professionnels, encyclopédies : on vérifie que tout est bien d’actualité. 

Salle de bain 

– la table à langer mérite d’être dépoussiérée à la maison et je dois jeter un thermomètre qui ne fonctionne plus.

– les produits de beauté sont à trier : on termine les bouteilles entamées avant d’en tester d’autres. 

Listé ainsi, je suis la première à trouver le travail quasiment insurmontable.  Moi-même, c’est réellement sur le dressing que je me suis concentrée alors tout ce qui est listé dans le tableau n’a pas été complètement fait chez moi. Pour prioriser, au cours d’une journée, durant tout vos flux quotidien dans la maison, notez les zones critiques où les objets ont pris possession des lieux à tel point que vous n’êtes plus maître de la situation : boîte qui ne ferme plus, tiroir qui déborde, truc qui tombe dès qu’on en manipule un proche, partie d’une pièce inaccessible  etc.

Minimalism game : se lancer des challenges

Pour vous donner quelques exemples, sur 4 semaines, je me suis lancée 4 challenges hebdomadaires :

  • faire une liste de vos 10 indispensables par catégorie (exemples : les vêtements, les ustensiles de cuisine, les soins) et cela vous permettra de dégager ce qui ne l’est pas et donc de virer ces choses sans grand intérêt. 
  • publier 25 annonces de vente par semaine sur Vinted ou Le Bon Coin (le chiffre est un exemple)
  • faire un aller-retour à la déchetterie chaque semaine pour évacuer ce dont on ne veut plus et qu’on ne trouve pas assez bien pour être donné ou vendu. 
  • faire des photos avant-après d’une zone traitée est une belle satisfaction au final !
  • consacrer une heure par jour au tri virtuel : 
    • tri photo : quand on n’est pas pro, on prend souvent 25 clichés pour en avoir un bien alors on surprime tout ce qui ne sera jamais imprimé. 
    • tri des mails : on met à la corbeille et on se désabonne des newsletters qu’on n’ouvre jamais.
    • abonnements réseaux sociaux : ne restez abonnés qu’aux comptent qui vous apportent du positif et que vous regardez. 

J’ai apprécié faire cet article afin de me lister à moi-même une liste de tâches à faire régulièrement. 

Cet article sur mon minimalism game t’a-t-il aidé(e) ? En as-tu déjà entrepris un ? Des conseils à ajouter ?

3 Commentaires
  • Ludivine
    septembre 5, 2019

    Merci Justine pour ton retour d’expérience!
    Un gros tri est également en cours à la maison en prévision d’un futur déménagement à moyen terme mais nous préférons nous y mettre dès aujourd’hui!

    Les esprits se libèrent au fur et à mesure que la maison se désencombre…

    J’en profite également pour te remercier pour l’ensemble des tes articles, vidéos et posts de qualité . Je conçois que cela demande énormément d’investissement personnel et de temps :-)

    Bonne journée à toi!
    Ludivine

  • Ludivine
    septembre 5, 2019

    Bonjour Justine,

    Merci pour ton retour d’expérience.
    Nous effectuons également un grand tri à la maison en vue d’un futur déménagement à moyen terme mais nous préférons nous y mettre dès aujourd’hui.
    Les esprits se libèrent au fur et à mesure que la maison se désencombre!

    J’en profite également pour te féliciter pour tes articles, vidéos et posts de grande qualité. Je conçois que cela demande énormément d’investissement personnel et de temps :-)

    Bonne journée.
    Ludivine

    • Justine
      septembre 5, 2019

      Bonjour Ludivine et merci. Je te souhaite un bon déménagement sans trop de stress. Bises Justine

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.