. Au revoir Papa! - Bien dans sa peau

Au revoir Papa!

vendredi, août 14, 2015 24 Permalink 2

Salut la Bien-dans-sa-Peau-Compagnie !

Comme je l’avais évoqué dans cette article-ci, le mois d’août a été cruel… Mon Papa est décédé le 08 août des suites d’un cancer, à l’âge de 55 ans.

Je sais que je vous ai dit dans cette vidéo que lorsque j’étais triste, je ne préférais pas répandre ma tristesse sur la toile… Sauf que sa mort fait maintenant partie de ma vie et explique mon absence sur le blog ces dernières semaines. Dans la vie, il y a le clan de ceux qui ont perdu un parent, et il y a les autres. Je suis désolée de faire maintenant partie du clan.

J’ai aussi énormément de peine pour ma grand-mère paternelle car je pense qu’à tout âge, perdre un enfant est ce qu’il y a de pire…

Afin de laisser une trace quelque part de ce que mon Papa et ce drame évoquent pour moi, je vous fais part du texte que j’ai lu hier lors de ses funérailles. Les paroles s’en volent, les écrits restent… Et ça me permet aujourd’hui d’extérioriser, d’être plus légère…

Bien sûr, la morale de cette histoire est de profiter que nos proches soient encore vivants pour leur témoigner nos sentiments ou pour reparler de choses à moitié pardonnées. Enfin, ce qui est fait est fait.

Je ne cite pas de nom par ici. Chacun se reconnaitra…

Qu’il repose en paix.

« J’ai la modeste réputation de savoir transmettre des sentiments à travers l’écrit. Mais je vous avoue qu’il m’a été plus facile de coucher des idées sur un clavier pour la naissance de mon fils ou pour le mariage d’un couple d’amis que pour le décès de mon père.

Je me suis assise devant mon écran d’ordinateur, devant mon blog et j’y ai laissé une page blanche. Je pense qu’il y a tout simplement des douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur.
Je pense aussi qu’il y a toujours eu entre mon père et nous de la retenue, de la réserve et de la pudeur pour exprimer ce qui venait du cœur. On n’avait peut être pas besoin de se dire qu’on s’aimait très fort pour le savoir.

au-revoir-papa-1987 octobre ju (2) - Copie

J’aurais aimé écrire que dans ma mémoire resteront toujours ces heureux moments passés tous les 4 au village d’A. : lui, Maman, ma soeur, É. et Moi.

J’aurais aimé vous raconter des souvenirs de vacances à la montagne, d’un bruit de tracteur annonçant son arrivée, des souvenirs d’anniversaires festifs à danser, de ses fous rires face à nos blagues d’enfants et de sa fierté à chacune de nos avancées, à ma sœur et moi.

J’aurais aimé le remercier des valeurs qu’il m’a transmises.

au-revoir-papa-1994 vacances dans le Cantal (15)

au-revoir-papa-1994 vacances dans le cantal (5)

Oui, j’aurais aimé vous parler de son rire et j’espère que le souvenir de celui-ci vous évoque en ce moment-même, à chacun d’entre vous, un sourire, car ceux qui l’ont connu savent à quel point son rire s’entendait de loin.

J’aurais aimé expliquer dans ce récit comme il va manquer un grand-père à C., V. et P. …

A vouloir écrire tellement de choses, mes pensées sont restées coincées dans mon clavier. Mon stylo est une arme pauvre et dérisoire face au drame que nous a imposé sa maladie. Cette maladie qui sonne le glas de mon enfance.

au-revoir-papa-1988 divers (17)

Mon père n’aimait pas trop qu’on parle de la maladie, de la mort ou même d’argent. Je vais donc en profiter maintenant qu’il est parti.

Je n’ai rien réussi à écrire parce que je suis en colère. Je suis en colère que tout soit allé si vite, en colère contre le cancer. Dépitée d’avoir vu vendredi ses mains si propres et si lisses alors qu’il était si passionné par son travail de la terre. En colère qu’en 2015, on meurt encore de cette maladie en souffrant autant. Alors j’ai fermé la page d’administration de mon blog et j’ai ouvert la page web de l’ARC, fondation nationale de recherche contre le cancer et j’ai cliqué sur Faire un don. J’invite tout le monde à penser à ce geste qui ne sauvera pas mon père mais contribuera peut-être à sauver le père de quelqu’un.

Papa, toi qui arrivait toujours en retard partout dans cette vie-là, je suis triste et regrette que tu sois arrivé en avance dans la vie suivante!

Au revoir Papa ! »

Je vous avais dit que je venais de la campanule ;)… Pour apporter précisions à ce propos : j’étais même fille de paysan !

Je passe mes journées à revoir mon père dans certaines actions, à revoir son regard, à entendre ses paroles. Je regrette que mes pensées ne puissent être montées sur un DVD… Lui qui était bon public, je le vois sourire au-dessus de ma tête dès que je sors une blague… Alors je continue de blaguer.

Je reviendrai lundi prochain de meilleure humeur pour reparler beauté, mode – détail mode du jour : vous remarquerez la montre vintage Casio portée par mon père sur la photo il y a près de 28 ans, j’ai la même aujourd’hui (vue ici) –  maternité ou futilité car la vie continue…

24 Commentaires
  • Delphine
    août 14, 2015

    La vie est tellement cruelle de nous enlever nos proches si tôt et parfois de façon aussi pénible..
    Courage à toi et tes proches Justine dans cette épreuve si difficile, îl n’y a malheureusement pas de mots pour soulager le chagrin, il fait et fera toujours partie de toi, d’une façon différente aujourd’hui.
    Prends soin de toi

    • biendanssapeau
      août 14, 2015

      merci pour ton message

  • Anissa
    août 14, 2015

    Des paroles profondes qui me vont droit au coeur, chère Justine, comme je les ressens.. Et je ne suis pas la seule.
    J’imagine ton papa travailler cette terre du Poitou-Charente. Je le vois dans ce champ. Il te sourit de loin, répondant à ton signe de la main. Il cligne de l’oeil à cause du rayon de soleil qui l’éblouit. Son image s’efface progressivement pour s’imprimer dans ton coeur pour toujours.
    Mes meilleures pensées t’accompagnent Justine

    • biendanssapeau
      août 14, 2015

      merci beaucoup pour tes gentilles pensées… à bientôt pour de choses plus gaies

      • Anissa
        août 15, 2015

        Après la période de deuil qui peut être longue, c’est vrai, nos chers disparus continuent de nous accompagner.
        A chaque prise de décision nous nous demandons ce qu’ils auraient fait à notre place.
        Qu’ils nous fassent sourire ou pleurer, ils sont toujours là, ils nous habitent, et c’est pour notre bien.
        Le temps viendra de sourire et de rire à nouveau.
        Je t’embrasse très fort, Justine. Bisous à bébé ainsi qu’à toutou

  • Estelle
    août 15, 2015

    Bonjour Justine,
    Je suis terriblement désolée que tu vives cette épreuve, que j’ai moi même traversé à la naissance de ma fille aînée. Mon père avait quelques années de plus que ton père mais l’histoire est la même: le cancer, et très vite, son décès. La conjonction de ce deuil avec ma maternité a été cruelle et non sans répercussions sur ma fille. N’hésite pas à te faire aider si tu en ressens le besoin. Le véritable défi sera de faire vivre ton père auprès de ton fils à travers tes récits… Bon courage, a très vite!!

    • biendanssapeau
      août 15, 2015

      Bonsoir Estelle,
      Que cette maladie est moche et cruelle ! Merci pour ta chaleureuse pensée et ton témoignage d’amitié… bises et je te souhaite bon courage à toi aussi (le deuil est souvent encore dur des années après). à bientôt !

  • Isabelle
    août 15, 2015

    Toutes mes pensées t’accompagnent dans cette épreuve que je ne connais pas et que je ne peux même pas imaginer.
    Bon courage pour apprendre à affronter le quotidien avec cette absence.
    Isabelle

    • biendanssapeau
      août 15, 2015

      merci pour ce témoignage d’amitié, Isabelle. J’espère que tu n’auras pas à vivre cela de si tôt… bisous et à bientôt

  • Domi
    août 15, 2015

    Chère Justine,
    Je ressens beaucoup de tristesse à l’annonce du décès de ton papa et je comprends trop bien ce que tu ressens. En effet, j’ai moi-même perdu mes parents du cancer.
    Ils avaient 50 ans tous les deux et sont morts à deux ans d’intervalle.
    Je me suis occupée de ma mère jusqu’au bout et j’ai démissionné lorsque j’ai appris qu’elle était perdue.
    J’avais 26 ans lorsque mon père est parti. Je dois dire que, de 25 à 34 ans, ma vie n’a pas été rose et sereine mais plutôt sombre et triste. En l’espace de 3 ans j’ai perdu mon grand-père et mes parents ; ma grand-mère, elle, est partie 5 ans après ma mère.
    Même si l’on construit sa vie avec l’absence, il y a toujours ce manque si cruel.
    J’ai eu le bonheur par la suite de voir arriver mes neveux et de rencontrer un homme merveilleux mais je suis quelquefois triste à l’idée que mes parents ne les aient pas connus.
    La vie continue malgré tout et je suis quelqu’un d’heureux et positif aujourd’hui mais il ne se passe pas une journée sans que je ne pense à mes parents.
    Je te souhaite beaucoup de courage Justine.
    Gros gros bisous.
    Domi

    • biendanssapeau
      août 16, 2015

      Bonjour Dominique, je suis triste également de connaitre le sort de tes parents et de ton grand-père. C’est véritablement une terrible maladie. Je pense aussi qu’il ne va pas se passer une journée sans que je pense à lui. La mémoire des vivants est le meilleur tombeau des morts. bisous et à bientôt pour des choses plus légères et plus gaies.

  • bb Nadia
    août 15, 2015

    Justine,

    Je te suis depuis quelques temps sur Instagram et ton blog car j aime bien la personne que tu représentes. Je pense qu’il y a bien une chose que ton papa a du être fier c est de ses 2 filles et tu lui rends bien avec cet émouvant message posté sur ton blog .

    Je te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.

    Amitiée Nadia

    • biendanssapeau
      août 15, 2015

      Merci pour ton chaleureux messages. A bientôt et merci de ton suivi

  • Angélique
    août 16, 2015

    Coucou
    Même si j ai assisté aux funérailles de ton papa je verse encore une larme aujourd’hui car ce texte que j ai entendu est tout aussi émouvant à lire.
    Après autant d années d amitié je peux te dire que je sais a quel point il va te manquer.
    Alors garde un bon souvenir de lui a jamais. Je terminerai par « la vie est un défi fais lui face » et je sais de quoi je parle.
    Bisous

  • Perlefine64
    août 16, 2015

    Bonjour Justine,
    La lecture de ton témoignage m’a émue aux larmes, car en
    te lisant je te comprenais tellement !
    J’ai moi-même perdu mon Papa du cancer à une période de ma vie où
    j’étais très malheureuse dans ma vie, il venait juste de prendre sa retraite.
    Comme toi, j’ai ressenti énormément de colère et cela pendant longtemps,
    puis la vie reprend son cours, on s’accroche aux êtres qui nous sont
    chers, et on se surprend à avancer, alors que cela nous paraissait impossible !
    Cela va faire 12 ans cette année, et son absence est toujours présente même
    si j’ai réussi à m’en accommoder. Dans cette épreuve très douloureuse,
    le temps est notre meilleur allier. Je te souhaite de trouver la force auprès
    des tiens et de ton petit garçon !
    Cette maladie est une Horreur, elle n’épargne personne si j’avais un seul vœux à faire ce serait qu’elle puisse être soignée rien d’autre ! Plein de courage à toi,
    je t’embrasse,
    Martine.

    • biendanssapeau
      août 16, 2015

      Bonsoir Martine.
      En effet, depuis cet article que j’aurais aimé ne jamais écrire, je suis horrifiée du nombre de personnes qui m’écrivent, par ici, sur les réseaux sociaux ou par mail privé qu’ils ont aussi perdu un parent du cancer.
      Les petits bouts et notre partenaire nous aident effectivement à tenir face à tant d’injustice. Bisous et merci beaucoup de ton message. À bientôt.

  • Lapetitefee
    août 19, 2015

    Bonjour,

    Je suis abonnée a ta chaîne … Mais j’avoue je lis ton blog par période. En fait je lis tous tes articles non lus d’un trait …

    Je voulais t’envoyer plein de bisous .. J’espère que très vite ta tristesse laissera place à de jolis souvenirs.

    À bientôt

    • biendanssapeau
      août 19, 2015

      Merci beaucoup pour ton petit mot, ça me touche beaucoup. Et merci pour ton suivi. A bientôt dans cette zone de commentaires (ils font toujours plaiz)

  • Jessica
    octobre 2, 2015

    Bonjour Justine,

    J’ai découvert tes vidéos il y a quelques plusieurs semaines (grâce à notre activité commune de Stylist chez Stella & Dot) et en parcourant ton compte blog je suis tombée sur cet article qui m’a fais vraiment émue… :(

    Je ne peux que comprendre ce que tu ressent, car j’ai perdu moi aussi mon papa il y a 5 mois, très brutalement d’une crise cardiaque et je comprend donc tout à fait ta douleur, ta colère, les sentiments qui peuvent t’habiter… Il avait à peine 60 ans, allait enfin pouvoir prendre sa retraite et profiter de sa femme, de sa famille, après avoir travaillé dur toute une vie… et voila que sa vie s’arrête brutalement, sans raison.

    Le choc à été terrible pour toute la famille… et je peine même après 5 mois à accepter l’inacceptable, une telle injustice de la vie…

    Cela nous rappelle à quel point il faut profiter de chaque instant…

    Je te souhaite beaucoup de courage <3

    Nos papa continuent à vivre dans nos cœur, dans nos mémoire, en nous.

    Bisous!

    • biendanssapeau
      octobre 3, 2015

      Salut Jessica et merci beaucoup pour ton message qui me touche énormément. Suis désolée pour ton Papa également, c’est tellement dur ! Je crois qu’on n’encaisse jamais la chose totalement, malheureusement.
      Stella & dot m’a bien aidée à « penser à autre chose » ;)
      bises et à bientôt dans cette zone de commentaires où j’espère te relire, pour des choses plus gaies !! bises

  • Laetitia
    février 23, 2016

    J’en ai les larmes aux yeux. Très bel article

    • biendanssapeau
      février 23, 2016

      La vie…

  • Herault
    novembre 8, 2017

    Bonsoir Justine…

    J ai mis un petit moment avant de lire ton article, mon papa est lui aussi décédé en mars 2015. En Novembre, je tombais enceinte de notre petit garçon qui ne connaîtra pas lui non plus ce merveilleux monsieur qu’aurait été son grand père.
    Je suis très émue, merci pour cette article des paroles que pour ma part je n’ai pas eu la force de dire le jour de ses funérailles.
    A bientôt, pour plus de légèreté (mascara, bébé, ou le dernier vernis de chez dior)

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *