. Chaussures pour enfants, comment choisir ? - Bien dans sa peau

Chaussures pour enfants, comment choisir ?

mercredi, mars 4, 2020 0 Permalink 0

Cet article pourrait faire partie d’une série sur mon blog que j’appellerais « vie de maman, ces choses que j’aurais aimé savoir sur… ». Effectivement, lorsque nous avons acheté les chaussures premiers pas de Pierre, notre aîné, nous nous sommes naturellement dirigés vers la jolie marque Catimini. Je me souviens tout de même avoir ressenti un certain inconfort, une gêne intérieure à lui enfiler ces chaussures en cuir que je trouvais si lourdes et si raides… Pour Juliette, on a disposé d’autres informations qui ont raisonné en moi comme étant beaucoup plus sensées. Aujourd’hui, je vais vous dire comment je choisis, avec le papa, des chaussures pour enfants

Premiers pas : pieds nus le plus possible!

À mon sens, pour nos deux enfants, on n’a pas fait l’erreur de leur faire porter des chaussures dès le matin jusqu’au soir, sous prétexte qu’il se tenait debout ou savait marcher le long d’un meuble. C’est déjà ça ! Pour les premiers pas, le mieux est de laisser l’enfant explorer la maison pieds nus. Certes, pour Juliette, j’ai préféré lui mettre des chaussons souples (Robeez) à la crèche mais à la maison, elle était souvent pieds nus. Idem pour Pierre. 

Marcher pieds nus permet de développer les récepteurs sensitifs des pieds qui captent aussi bien les informations de base (la température, la texture du sol…) que celles inhérentes à son équilibre ou à sa posture. De plus, les pieds des jeunes enfants contiennent plus de cartilage que d’os. Leur faire porter des chaussures trop rigides pourrait leur déformer les pieds. En tous cas, la base à savoir, c’est que même si Tata Machine ou Mamie Truc insiste, votre bébé n’a pas besoin de chaussures s’il ne marche pas. Pour lui tenir chaud ou éviter les échardes, les chaussons souples seront parfaits. Ici, on adore la qualité et le look des Robeez ! À la maison, Pierre n’a eu que ce type de chaussons jusque ses 4 ans.

Quand j’évoque l’entourage, je parle en connaissance de cause :  on dirait que même marcher, l’enfant ne peut pas faire cela en paix ! Nombreuses personnes de l’entourage peuvent vous assener de questions du type « quoi, elle n’a pas de chaussures, mais comment va-t-elle savoir marcher ? Quoi, ça ne tient pas ses chevilles ? ». Rappelons que c’est l’enfant qui marche, pas les chaussures. D’autres aiment évoquer leur fierté d’avoir marcher tôt ou bien c’est le cas de leur progéniture. Mais peut-on parler de fierté sur le cas de la marche qui est juste naturel et non un signe de précocité intellectuelle ? 

Les chaussures ne sont pas un objet magique qui va faire marcher l’enfant parce que les parents ont décidé que c’était le timing. La marche est un apprentissage physiologique pour lequel un enfant nait avec toutes les fonctions neurologiques, sensorielles et moteurs. Il devra juste développer son équilibre pour lequel les sensations au niveau du nerf tibial (dont les branches se poursuivent dans les pieds) sont primordiales. Sentir le sol aide donc l’enfant à marcher.

C’est seulement lorsque le bambin fait quelques pas seuls, c’est-à-dire qu’il lâche le meuble ou la main pour faire 3 ou 4 pas, qu’on achète sa première paire de chaussures que je pense préférable de choisir souples. En l’occurence, ce n’est pas parce que l’enfant a fait 3 ou 4 pas dans la salle à manger qu’on va le lâcher en pleine forêt humide où les chaussures souples seront préférables aux chaussons. Non, tranquilles, les chaussons souples peuvent faire l’affaire encore un peu.

Des chaussures pour enfants pour chaque période de l’enfance…

chaussures pour enfants
Juliette porte des chaussures 1ers pas Froddo (taille 22)

Quand j’écris « période », je ne parle pas des sandales l’été et des bottes fourrées l’hiver… Je veux dire que les chaussures premiers pas sont différentes des chaussures que l’enfant porte un an après. Ces dernières seront encore différentes de celles qu’il portera à 3 ans. Cela est évident du fait que le pied potelé du bébé de 15 mois va changer tout au long de sa croissance. Pour cette raison, j’apprécie énormément le site Petits pas de Géante-shop de chaussures souples pour enfants qui propose de façon guidée, des chaussures pour chacun des trois niveaux de marche : premiers pas, débutant (marche depuis quelques mois), confirmé (il court et saute…). Sur ce site, je suis certaine d’acheter des chaussures à semelles souples sans soutien de voûte plantaire. 

C’est quoi des bonnes chaussures premiers pas ?

Chaussures 1ers pas Clarks (peuvent se plier d’une main de tous les côtés)
  • On l’a vu plus haut, les meilleures chaussures souples du monde ne seront pas utiles si l’enfant ne marche pas encore. 
  • la semelle doit être souple (se plier, sans effort, d’une seule main) pour que l’enfant sente le sol et utilise tous ses muscles afin que ses pieds communiquent avec son cerveau. 
  • les chaussures doivent être légères afin que l’enfant n’ait pas la sensation de traîner des boulets !
  • la cheville ne doit pas être coincée. Elle doit être libre pour affiner les mouvements. Imaginez-vous écrire avec une attelle aux doigts ?!
  • une chaussure sans soutien de la voûte plantaire pour ne pas entraver le coussin graisseux naturel situé sous l’arche osseuse du pied. 
  • une chaussure « assez large » à l’avant pour que l’enfant tortille ses orteils comme bon lui semble !

Jusqu’à quand les chaussures et chaussons souples ?

Je crois que jusque 4 ans c’est bien, et que jusque 6 ans c’est encore mieux. Enfin, le site Petits Pas de Géant propose des chaussures jusqu’à la taille 33 ce qui vous donne une indication de l’âge jusqu’auquel on peut privilégier les chaussures souples pour nos chérubins. Je suis convaincue que même adulte, une semelle souple peut permettre une meilleure posture. 

En outre, j’ai envie de mettre un gros bémol à ce paragraphe en mentionnant que pour Pierre, 4 ans et demi, nous avons renouvelé sa paire de chaussons il y a deux semaines en prenant des chaussons à Leclerc à semelle dure mais il marche 95% du temps en chaussettes ou pieds nus dans la maison. Comme dit plus haut, il a eu des Robeez (chaussons souples en cuir) jusque ses 4 ans. Pour les chaussures, il n’a jamais eu de chaussures souples et nous venons de lui acheter une paire de baskets type Adidas Stan Smith (33 euros). Le fait est que j’aimerais beaucoup lui acheter une paire de chaussures souples Froddo, celles pour marcheurs confirmés et je pense passer à l’achat cette semaine. En vous racontant cela avec transparence, je veux vous dire que je comprends tout à fait que cette gamme de chaussures n’est pas forcément accessible à toutes les bourses. 

La paire de Froddo rouge de Juliette m’a été offerte par le site lors d’une collaboration pour l’Avent. Ses adorables Clarks rose coûtaient une trentaine d’euros. Ma fille vient d’épuiser une paire de Robeez que j’ai achetée sur Vinted neuves à moitié prix et on a racheté en magasin une nouvelle paire de chaussons de la même marque . Je n’ai pas moins de considération pour mon fils mais les situations financières évoluent et 32 euros pour des chaussons, c’est pas toujours simple. 
Une soixantaine d’euros pour des chaussures pour enfants, c’est encore une somme conséquente… 

Tout ça pour dire que j’aimerais que ces faits se démocratisent pour être accessibles financièrement à plus de parents. 

Et toi, comment choisis-tu des chaussures pour enfants ? Connaissais-tu le site Petits pas de Géant ?

Pas encore de commentaire.

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.