. Mes objectifs 2020 - Bien dans sa peau

Mes objectifs 2020

mercredi, janvier 29, 2020 14 Permalink 2

Chaque mois de janvier, je n’aime pas trop le terme de résolutions même si on les désigne comme bonnes. Je préfère définir des objectifs. C’est un peu la même chose vous allez me dire quoique pas tout à fait. À mon sens, les bonnes résolutions impliquent de prendre des engagements envers soi-même pour améliorer son mode de vie pour l’année à venir comme par exemple : « cette année, je vais faire du sport ». À contrario, l’objectif indique un but à atteindre et on peut davantage le mesurer et l’inscrire dans une durée ce qui permet, si on est rationnelle, de définir en début d’année une marche à suivre, c’est-à-dire des actions pour viser l’atteinte du goal ! J’avoue que cette année, il y a des objectifs sur lesquels j’ai du mal à me projeter. Avant que janvier ne s’achèvent, voici une partie de mes objectifs 2020. 

Objectif 2020 n°1 – retrouver une situation professionnelle

Le deuxième semestre de 2019 a été sous le signe de la remise en question professionnelle chez moi et j’ai finalement peu de réponses aux interrogations posées sur mon avenir. Oui, j’ai toujours une entreprise en tant que créatrice de contenu web mais c’est loin d’être facile de gagner sa vie malgré le travail engendré (si tu ne t’en souviens pas, regarde cette vidéo réponses à la FAQ). En ce début d’année 2020, je me retrouve presque dans un état végétatif sur le plan professionnel. Pourtant, la réalité des charges de la vie me rattrapent à grands pas pour me bousculer à devoir rapidement trouver une solution lucrative compatible avec :

  •  ma situation géographique (il n’y a pas de jobs dans ma fonction de base ici).
  • mon grand qu’on emmène en école privée à 20 minutes de la maison.
  • ma fille qui a un petit contrat crèche pour lequel il faudrait déjà que je vende un rein pour payer.
  • ma fille aux besoins intenses du contact de ses parents.
  • et idéalement qui n’anéantirait pas l’atteinte des objectifs cités ci-après.

Voici donc le premier objectif 2020 qui se doit d’être relevé à court terme. Evidemment, les détails mesurables concernant ce but relèvent de ma vie privée.

Objectif 2020 n°2 – avoir une routine sport bien rodée

Tenue Fabletics. Clique sur ce lien pour rejoindre le programme VIP de la marque et avoir 2 leggings pour 24 euros
Tenue Fabletics. Clique sur ce lien pour rejoindre le programme VIP de la marque et avoir 2 leggings pour 24 euros

Hmm, hmm, vous allez me dire « tu nous l’as pas déjà faite celle-là? ». Et oui! Le 1er avril 2019, avec le hashtag #bougeavecjustine, je vous ai parlé de ma prise de conscience quant à la nécessité d’intégrer du sport dans ma vie. Je ne sais pas si c’était un problème de timing ou un mauvais démarrage mais je ne suis pas allée jusqu’où j’avais envie d’aller. Entre le 1er avril et le 31 décembre 2019, il y a bien eu une bonne douzaine de semaines avec les enfants à temps plein et octobre et novembre ont été tellement pluvieux que tous les chemins autour de chez moi étaient inondés.  

Côté Pilates, je me tiens toujours à ma séance hebdomadaire qui me fait un bien fou. Depuis début janvier, je pense que je n’ai jamais été aussi sérieuse dans un entraînement de course à pieds ! N’ayant jamais été sportive, c’est très difficile voire même une souffrance mais j’essaie de m’y tenir. 

Mon objectif haut serait de savoir courir un footing de 10 km chaque semaine, pour la Toussaint 2020. Enfin, je pars de si loin que si je réussissais à en parcourir 7 chaque semaine, je serais super fière. 

En plus de la séance de pilates chaque semaine, j’aimerais qu’on puisse faire du vélo avec mon amoureux (30 km par semaine), dans le but de faire un périple en famille au printemps. J’ai reçu un beau vélo pour Noël, il n’y a plus qu’à !

Pour l’hygiène, 30 minutes de marche par jour ne seraient pas un luxe pour luter contre ma sédentarité.

Si on rentre dans les chiffres, je vous dirais bien que 4 kg en moins me feraient du bien !

Objectif 2020 n°3 – prendre soin de mes relations amicales

Depuis quelques années, notamment en devenant parents et avec l’éloignement géographique, il y a plein de personnes chères à mon cœur que je ne vois plus que très rarement, d’autres que je n’ai pas vues depuis longtemps. Comme je suis à fleur de peau en ce moment, j’avoue que je le vis assez mal. En 2020, j’ai envie que cela s’améliore alors j’espère qu’on réussira à caler des dates avec les amis pour se créer de nouveaux beaux souvenirs. Je prends mon téléphone très vite !

Objectif 2020 n°4 – faire davantage d’activités créatives avec mes enfants

Colos réutilisables Deux Coqs d’Or

Je joue pas mal avec mes enfants, du moins j’essaie. Avec Juliette qui est assez accaparante en ce moment, c’est parfois difficile de jouer avec son grand frère. Quand je dispose de temps, ceci dit, je suis plus dans le jeu (jouets, jeus de mimétisme ou jeux de sociétés) plutôt que dans les loisirs créatifs. Comme je vous l’avais expliqué dans mon article sur le magazine Pandacraft, je trouvais toujours agaçant d’aller acheter un stock de matériel pour une activité de 30 minutes au résultat approximatif… Depuis la rentrée de septembre 2019, j’ai un peu changé de ce côté-là, me rendant compte qu’il suffit parfois de pas grand chose pour faire une activité. Si vous me suivez sur Instagram en stories, vous avez pu remarquer qu’avec un stock de peinture rouge et jaune, j’ai imaginé plusieurs créations toutes simples. Enfin voilà, on ne peut pas dire que je prenne autant de plaisir qu’à faire un jeu : le côté salissures et précautions vis-à-vis des meubles me stresse un peu. 

Pourtant, je suis convaincue des bienfaits de toutes ces activités créatives chez les enfants dans lesquelles ils sont acteurs. À l’âge de Juliette, ça éveille les sens, à l’âge de mon grand, cela favorise la coordination oeil-main, et mine de rien, ça aide pour l’apprentissage de l’écriture.

Dans mon bullet journal, j’ai donc établi 2 listes d’activités créatives à faire prochainement à raison d’une fois par semaine : la première liste pour ma fille de 18 mois, la seconde pour mon fils de 4 ans et demi. Dans la liste de ma fille, il n’y a pas que des activités créatives mais aussi des activités sensorielles, des jeux de tri… etc. Quand tu n’es pas la reine du DIY pour enfant (douée ou pas, je n’ai pas tellement le temps), le site Deux Coqs d’Or propose des choses sympathiques dès 3 ans. Pour les idées de DIY, j’ai shoppé plusieurs idées via des comptes Instagram.

Objectif n°5 – Accompagner Pierre dans ses besoins d’apprentissage

livres-rentrée-maternelle

Depuis la rentrée de Pierre en moyenne section, la présence de Juliette m’empêche de répondre à ses besoins d’apprentissage. Je veux dire que Pierre est demandeur de discuter alphabet, lettres attachées, prononciation des mots et décompte de choses… Et bien lorsque Juliette monopolise mes bras, mes oreilles ou ne veut pas faire la sieste, ça rend tout plus compliqué. Re-bonjour la bonne vieille culpabilité de maman !

Objectif n°6 – Lire davantage et continuer les ateliers d’écriture

je lis

Netflix a pris le dessus de ma pile de livres à lire. Il n’y a pas 50 solutions, je dois définir un jour de semaine avec une soirée sans écran. 

Côté écriture, j’ai enfin les dates d’ateliers pour 2020. Le tout est de me libérer pour y aller. Enfin, ce loisir m’épanouit tellement que je vais tout mettre en œuvre pour y participer.

Objectif n°7 – être à jour de mes albums photos

Album atelier Rosemood

De ce côté, c’est une de mes satisfactions 2019 que d’avoir pu avancer dans le tri de photos datant de 2015 ! J’ai carburé et vous proposer des vidéos à ce sujet m’a aidée. Je souhaite garder ce rythme en 2020. 

Objectif n°8 – un joli voyage en famille

Bien que je rêve d’aller en Ecosse, je pense qu’une destination au soleil ferait plaisir à tout le monde. Actuellement, ça reste de l’ordre du rêve.

Objectif n°9 – Rangement et organisation

2019 a été placée sous le signe du désencombrement et aussi d’une prise de conscience du fait que l’envahissement d’objets me prenait la tête au quotidien. Pourquoi plusieurs zones de la maison restaient constamment désordonnées ? Les réponses demandent un travail sur soi bien souvent et exigent de mettre en place une certaine logistique. Le travail sur soi n’implique pas toujours qu’une seule personne du foyer (les chaussures qui me gênent dans l’entrée sont rarement les miennes par exemple…).

Après les fêtes, j’aimerais reprendre quelques zones de la maison pour désencombrer certaines et en ré-organiser d’autres. Au planning :

  • dressing 
  • placards de cuisine 
  • médicaments
  • certains coins du garage
  • désencombrement saisonnier des vêtements des enfants.

Objectif n°10 – retrouver le sourire

objectifs 2020

Je ne savais pas si je voulais parler de cela ici, ni de quelle manière. Enfin, je pense que le dire est déjà un pas en avant : je ne vais pas très bien en ce moment. J’ai des difficultés à être joyeuse et surtout, j’ai la larme facile. 

La fatigue y est pour quelque chose. Ma fille ferait partie de ces bébés qu’on appelle les BABI : je n’aime pas mettre des étiquettes de ce type sur les enfants mais c’est pour que ça parle à tout le monde. Au quotidien, elle est donc très demandeuse des bras de ses parents et elle a des périodes où l’endormissement n’est pas simple si bien que mon sommeil est attaqué. Et lorsqu’on est fatigué, on est plus irritable… C’est pas cool pour les membres de la famille… Au vu de récentes analyses de sang, je suis aussi un peu anémiée… Je suis donc constamment fatiguée. 

Comme dit plus haut, il me manque de revoir certains amis et je pense que ce manque est accentué par le fait que côté pro, je vois peu de monde au quotidien depuis quelques mois. 

Côté famille, il y a des douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur. Je trouve difficile de ressentir qu’on est la persona non grata tandis que la brebis galeuse n’est pas chez soi. 

J’ai aussi un ras le bol des corvées ménagères qui sont chaque jour un éternel recommencement. Bien que ces tâches soient partagées ici et le sort de tout le monde, je le sais bien, je vois qu’aujourd’hui, c’est un poids. Comme il peut m’arriver de pleurer de voir mon linge non repassé, de me demander ce qu’on va manger ce soir ou de voir qu’une veste traine sur une chaise de salle à manger, je sais que je ne vais pas très bien. Parce que ce n’est pas « normal » de pleurer pour tout ça. Mon entourage peut se moquer de mon désencombrement, de mon rangement… J’en ai vraiment besoin !

Et puis, il y a ce blog. Cet espace qui a été un exutoire pendant si longtemps et m’a permis de faire vivre ma boutique en ligne. Aujourd’hui, je publie avec la même régularité et le même investissement de temps (conséquent) pour une reconnaissance financière moindre. Je sais que ça ne peut continuer ainsi (cf. objectif n°1) mais je ne suis pas prête à lâcher ce blog. La création de contenu et partager avec vous, ça m’anime, ça me plait mais c’est tellement de temps que je n’ai plu. Tout cela m’attriste.

Mon objectif 2020 est donc de retrouver le sourire et une certaine joie de vivre. Ce genre d’article est habituellement fait pour t’inspirer, Internaute, je suis désolée si je t’ai plombé le moral.

Et toi, tu vas bien ? Quels sont tes objectifs 2020 ?

14 Commentaires
  • Elodie (li_lou_smile)
    janvier 29, 2020

    Je te souhaite de réussir tout tes objectif pour 2020 et notamment le dernier

    • Justine
      janvier 29, 2020

      merci beaucoup

  • Eloise
    janvier 29, 2020

    Bonjour Justine,

    De mon côté début 2020 est aussi assez compliquer côté professionnel, j’ai un travail que j’adore en hotellerie avec des Collègues et une direction avec qui tout va très bien, mais alors côté horaires je n’en peux plus. En effet, étant maman solo il faut jongler avec mes horaires et ma fille de 4 ans et j’avoue que ça deviens pesant de devoir la faire garder la nuit quand je fini tard le soir ou que je travail de nuit.
    Quand je suis d’après midi je la voit 30 min le matin avant l’école et après je la revoit que le lendemain certains diront de quoi tu te plaint tu travailles, mais psychologiquement c’est pas facile ☹️
    Bon courage à toi

    • Justine
      janvier 30, 2020

      Coucou Eloïse, je n’imagine même pas comme le fait d’être maman solo doit être compliqué !!
      Le papa de mes enfants est très présent pour eux et ouf, je ne sais pas comment je ferais sans lui.
      Je te souhaite de trouver un équilibre travail, goût pour ce travail, revenus et temps libre!

      bises
      Justine

  • Delphine
    janvier 29, 2020

    Ma douce Justine,

    Même si on ne se connait pas vraiment, (enfin virtuellement quoi..) depuis le temps que je parcoure les lignes de ce blog, j’ai presque l’impression de retrouver chez toi comme une bonne copine, j’ai l’impression d’avoir vécu 1000 choses ici avec toi, les bons plans, les achats compulsifs suite à une de tes recommandations (oui mon banquier t’aime vachement moins que moi mdr), tes tutos makeup que je tente de reproduire dans ma salle de bain avec mon téléphone posé sur le coin de mon lavabo (oui désolée parfois tu es tombée dedans hahaha) une première grossesse, tes bons et judicieux conseils (j’approuve toujours les bavoirs carré blanc et je les conseille à toutes mes copines grâce à toi lol), parcourir 50 fois ton article de préparation de valise de maternité, une deuxième grossesse, la bienveillance, tes jolis mots qui raisonnent … Bref cet article me touche beaucoup, comme si une copine me parlait de tout cela autour d’un café (entre 2 cris d’enfants lol)

    Cet article ne plombe pas le moral, il livre une partie de tes sentiments et ton mood du moment (bien sûr c’est peut être moins joyeux que les récits magiques des naissances de Pierre et Juliette) mais il est vrai et il peut tous nous arriver de passer par là, on se rend compte que finalement toi aussi tu peux traverser les mêmes passages à vide que tout le monde, et cela rappelle que le monde des réseaux sociaux n’est pas toujours aussi lisse qu’on veut bien nous le faire croire.

    Je comprends totalement ta tristesse par rapport au blog (moi je t’ai connu ici..) mais la « tendance » est tellement sur YT, Instagram ou Snapchat que parfois on a l’impression qu’il n’y a que peu de place pour l’écriture.. Bien dommage à mon sens car jamais une vidéo n’aurait pu me toucher autant que certains de tes textes ici .. Mais il ne doit pas devenir une corvée pour toi c’est certain.

    L’arrivée d’un deuxième enfant, à mon sens, change considérablement notre vie, (avec l’arrivée d’Augustin je me dis Wahou on était vraiment cool et tranquille à 3..) cette culpabilité, ce poids pesant, le jugement de tata Jacqueline ou de la copine qui pense être un parent parfait (oui elle n’a pas d’enfant..) et decouvrir le sentiment d’être dépassée, se diviser en 2 (+ le temps pour la vie de couple) et le temps pour soi qui est devenu un luxe qu’on ne peut se permettre certains jours lol
    C’est un passage à vide, le manque de sommeil y joue énormément j’en suis certaine..

    Cette fragilité actuelle finira j’en suis sûre par devenir moteur pour tes choix futurs.. Je n’ose pas imaginer comme le deuil de ta belle aventure Stella and dot est encore douloureux, mais tu trouveras ton épanouissement dans une autre branche, je te le souhaite (et pcq j’adore toujours autant te suivre depuis toutes ces années) j’espère que cette aventure sera toujours un peu dans le monde de l’influence :-)

    Et puis en janvier avec ces jours gris pluvieux et ne pas sortir aussi souvent qu’on le voudrait et bien ça plombe aussi le moral, les petits tracas du quotidien s’y ajoutent, c’est un cocktail explosif pour le moral.

    Plein d’ondes positives Jolie Justine, de courage, de force et de bienveillance. Ne laisses pas cette phase gâchée ce joli sourire qu’on aime tant voir sur les réseaux sociaux (et puis sinon tu finiras par avoir des rides moches hahaha)
    Pleins de bisous à toi.
    Delphine

    • Justine
      janvier 30, 2020

      Coucou Delphine,
      ton message m’a fait sourire : j’aurais aimé voir ma chute dans le lavabo ! lol
      merci pour ton suivi depuis toutes ces années
      bisous

  • Katellen
    janvier 29, 2020

    Je te souhaite de retrouver la pêche et le moral en 2020. Toujours plus facile à dire qu’à vivre, notamment pour les femmes. Le syndrome de la charge mentale est passé par là…, les enfants, la maison, rester jolie et être performante professionnellement. Pas évident. Les hommes se posent moins de questions. Je comprends ton ressenti, moi moi-même qui travaille à temps complet, je ressens souvent un ras le bol des semaines à rallonge, des week-end consacrés aux courses et corvées ménagères. Difficile de trouver du temps pour les loisirs ou le sport. Heureusement pour moi, mon homme en fait autant que moi niveau gestion de la maison et des enfants. Oui heureusement, sinon j’aurai lâché prise depuis longtemps. J’espère que tu vas réussir à retrouver une stabilité émotionnelle et surtout du temps pour toi, car c’est une base nécessaire pour se sentir pleinement soi (et pas seulement mère ou aide ménagère). Bon courage.

    • Justine
      janvier 29, 2020

      Coucou
      Je pense que les hommes ne se posent pas les mêmes questions mais s’en posent tout de même. En outre, comme écrit dans l’article « les tâches sont partagées ici », c’est-à-dire que je ne me plains absolument pas de devoir assumer toutes les tâches, mon chéri en fait sûrement tout autant à la maison (c’est lui qui a encore passé presque une heure à endormir la petite hier soir après sa grosse journée de boulot) mais j’en ai ras-le-bol de ma partie des taches, tout simplement parce que j’en ai ras le bol de tout. Ce doit être dû au fait qu’en ce moment, mes activités pro m’apportent peu de reconnaissance alors que j’y sacrifie du temps. En outre pour les tâches ménagères, je suis constamment chez moi, donc j’ai tout sous les yeux… Il m’arrive de me poser à mon bureau mais de voir de la poussière et finalement me relever pour l’essuyer puis devoir aspirer la poussière qui est tombée… Je suis très forte pour m’éparpiller lol !!
      Et il faut dire que d’être chez soi et de travailler de chez soi, on salit davantage son chez soi…

      C’est une somme d’évènements, de soucis, … (et non pas le fait d’assumer tout seule) qui me dépriment. Parfois, on peut avoir tout le soutien du monde, c’est bien trop profond en soi pour accueillir ce soutien.
      Bisous et merci

    • 2nais
      janvier 29, 2020

      Coucou,
      Je ne commente jamais hors Instagram, mais un petit mot pour te souhaiter bon courage. Un mot peut être… Lâcher prise ?
      Je me le dis en même temps car je suis un peu dans le même esprit que toi car j’ai du mal à tout cumuler. Peut être qu’un soir par semaine, si ton amoureux peut rentrer tôt, vous décongelez un plat ou même commandez une pizza pour que tu puisses passer un temps privilégié avec Pierre ? Ce n’est qu’un exemple pour dire qu’il faut parfois lâcher un morceau pour être plus efficace ailleurs. Je le répète, je me le dis en même temps ^^
      D’ailleurs, je lâche mon téléphone pour aller voir la vaisselle… Go!!

      • Justine
        janvier 29, 2020

        Coucou, contente de te lire ici. Il ne s’agit pas d’un souci de surcharge de repas à faire. Il est très courant qu’on décongèle une pizza à la maison, nous sommes de grands fans de Picard !! lol
        Et je passe chaque jour du temps avec mon fils et son père aussi avec lui. Le souci n’est pas de se sentir dépassée, c’est plutôt de ne plus avoir goût à pas grand chose.

  • estelle
    janvier 29, 2020

    Bonjour Justine,

    Merci pour cet article à cœur ouvert.
    Je te souhaite de développer ton activité de créateur de contenu qui te plaît tant … je me doute bien que cela ne doit pas être facile !
    Continue à être aussi régulière dans ta pratique sportive, et tu seras largement prête pour les 10kms en fin d’année (parole d’une coach sportive)
    Profite de ta famille, accroche toi à tes passions et tu retrouveras rapidement le SMILE !
    Je te souhaite une belle année 2020 (le mois de janvier n’étant pas fini je suis encore dans les temps :p)

    • Justine
      janvier 30, 2020

      merci pour tes encouragements ! bisous

  • 2nais
    janvier 29, 2020

    D’accord nous ne sommes pas tout à fait dans les mêmes « problématiques » alors ^^ bon courage, ça devrait revenir quand tu sauras où tu vas professionnellement et quand il y aura un peu plus de soleil :)

    • Justine
      janvier 29, 2020

      oui c’est un « passage à vide » je pense… merci

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.