. Robe décomplexée des vacances ou souvenir d'abus au travail - Bien dans sa peau

Robe décomplexée des vacances ou souvenir d’abus au travail

mercredi, juillet 6, 2016 32 Permalink 2

Faut croire que si j’en arrive à publier de telles photos par ici, c’est qu’une relation de confiance s’est instaurée entre vous, BDSP-Internautes, et moi… Ou c’est tout simplement moi qui ai besoin de ça. On dit que bloguer, c’est parfois comme une thérapie… J’ai eu besoin d’exposer les complexes enfermés… Effectivement, je crois que plus on enferme ses complexes, plus on les cache, plus ils nous rongent… Avant de finir bouffée, j’ai sorti mes gambettes avec la robe décomplexée des vacances. Parce que j’étais à des milliers de kilomètres au soleil, j’ai osé les jambes dénudées.

robe-décomplexée-vacances-sac-stella-and-dot-séquelles

sac-how-does-she-do-it-fines-rayures-bretonnes-stella-and-dot

robe-décomplexée-vacances-naf-naf

robe-décomplexée-vacances-sac-stella-and-dot-abus-travail

robe-décomplexée-vacances-lyocell-naf-naf

robe-décomplexée-vacances-lyocell-naf-naf-noeud-bien-dans-sa-peau

robe-décomplexée-vacances-abus-travail

Je porte rarement de robe chez moi, ni même dans ma région et suis presque ravie quand le temps ne s’y prête pas… Vous n’avez jamais vu la peau de mes jambes par ici… Quand je les découvre, j’ai le sentiment qu’on ne voit que ça, que tout le monde ne regarde que ça : mes cicatrices sur la jambe gauche et surtout l’œdème que j’ai à la cheville, sans parler des veines bleutées qu’on ne voit pas en photo. Et croyez-moi, beaucoup de personnes maladroites vont scruter sans gêne…
En fait, on croit que ce sont mes cicatrices qui me complexent alors qu’une blogueuse beauté a dans ses tiroirs un spectre assez large de produits teint pour les camoufler si elle le voulait… Par contre, comme pour les cernes, il y a un truc qu’on ne camoufle jamais avec du maquillage, ce sont les variations de volumes, les creux, les bosses. Ainsi, l’œdème qui m’offre les chevilles de ma grand-mère, je ne peux le camoufler… Sauf avec la mention bien-danssapeau.com sur ces photos… Un pas à la fois…

S’il vous plait, je n’écris pas cet article pour que vous me proposiez des solutions du type « mets des spartiates qui envelopperont ta cheville, ça ne se verra pas », ni aucune autre…. Si, si, on me l’a déjà faite… C’est condescendant.

Tu as bien lu, Internaute, ne sois pas offusquée, je déteste une partie de mon corps que j’appelle « mes séquelles »… Je ne vais pas vous faire un épilogue « mes amis, mes amours, mes emmerdes », car ces séquelles sont dues à un accident du travail de 2012…

Sans parler de trop de sédentarité qui ne donne pas de jolis mollets et pour lesquels je devrais davantage me bouger plutôt que de vous parler, j’ai la jambe gauche matraquée par un putain de CDD. Avec plus de maturité aujourd’hui, je peux l’appeler ainsi.

J’avais 25 ans, fraichement diplômée depuis 3 ans, prête à conquérir le monde de l’industrie… On m’a prise pour un CDD de 9 mois comme cadre, sur un job de responsable de service (Responsable Qualité) d’un site de 400 personnes, dont l’encadrement venait d’être restructuré.  J’ignore si le Directeur d’usine avait fumé ou si les budgets était à ce point restreints, ou encore, s’il était tout bonnement inconscient au point de négliger un poste clef de la boîte, j’ai été engagée quand même avec mes 3 ans d’expérience à peine. On m’a embauchée sous-payée par rapport à la convention collective de la boîte mais aussi par rapport à la loi. En tout, j’ai reçu 8 jours ouvrés de formation (intégration à la société comprise) par la personne non titulaire du poste qui avait pour opinion je cite : « quand on veut évoluer dans son travail, on ne peut pas avoir des enfants, il faut choisir… ». Enfin, je vous pose le décor, nous ne sommes pas là pour parler de ses considérations machistes à celle-là…

En parallèle, j’arrivais dans une région que je ne connaissais pas et devais m’installer, trouver un logement… Sauf que quand la pimbêche de l’administratif vous rabroue en vous surprenant à scanner votre carte d’identité à l’imprimante du boulot, ça n’accélère pas le processus d’emménagement. Mon Chef, le Directeur du site, ne semblait pas atterré par ces considérations logistiques personnelles. Quand il organise un départ à 5H30 du matin pour une réunion à 400 km et que ça signifiait pertinemment pour moi de partir de mon logis temporaire à 4 h 15 du matin faute d’une température de -10 degrés et de verglas comme on n’en trouve que dans ce département, je pense que ça signifiait qu’il s’en tapait !
Bien sûr, l’aller-retour (900 km en tout + 80 pour moi) et la journée de réunionnite devaient être faits dans la même journée. Trop cher l’Ibis Budget, les gars ! Quand je lis certaines blogueuses professionnelles se plaindre…

Je me suis retrouvée à devoir manager un service en vrac et au personnel restreint juste avant mon arrivée (oui, oui, souhaitez-moi la bienvenue) : une technicienne surexploitée (qui avait eu un accident du travail sur le site 2 semaines avant moi), une cadre arrogante et rebelle (le Directeur non gêné de me dire que personne n’arrivait à la canaliser, ‘fallait que je prenne l’information comme acquise), une technicienne à 80 % pas des plus dégourdie… Trois personnes dans le fond sympathiques mais pas décidées à sympathiser pour autant avec la nouvelle jeune recrue que je représentais.

L’organisation du service et des tâches n’était pas celle que j’aurais instaurée si j’avais eu mon mot à dire et il était hors de question que je la modifie apparemment, et était-ce vraiment mon rôle sur un CDD de 9 mois en remplacement de congé parental ? D’autant plus que, une fois mon intégration terminée (8 jours rappelez-vous), on m’a annoncé que j’avais aussi à ma charge le poste de Responsable Environnement de ce site récemment certifié ISO 14001 grâce à un pauvre Stagiaire qui avait mis la chose en place pendant 2 ans… Pour dire qu’on fait de l’écologie, voyez-vous… Si vous saviez comme les considérations BIO et écolo des blogueuses me font sourire… Elles n’ont pas souvent idée de comment ça se passe derrière.

J’ai dû m’accommoder pendant plusieurs mois à un poste dont les tâches affectées n’étaient pas celles d’un manager. On balançait des produits à la vente contre mon accord, pour me faire rester quelques semaines après jusque 21h au bureau parce que le produit nous avait bien été renvoyé à la gueule ( #bigréclamation) ! Pas étonnant les gars, j’avais dit de bloquer… L’organisation était telle que j’avais intérêt à arriver à 7H20 du matin pour être au point pour la réunion de 8h30 qui ressemblait davantage à une réunion de production qu’à une réelle réunion d’encadrement réunissant tous les services techniques (seuls les industriels comprendront).

Le seul moment que j’ai apprécié, c’est le jour où le Directeur Général a dit au Directeur d’Usine devant moi que la Qualité avait le dernier mot sur la Production… Sauf qu’on était encore loin d’instaurer cette politique sur ce site !

Je restais tard le soir pour essayer d’assimiler le poste sur lequel j’avais été si peu intégrée ! Et bien avant mon départ, le Directeur passait devant la fenêtre de mon bureau en me disant « au revoir Justine, à demain ».  C’est tellement facile de rendre corvéable un jeune cadre qui veut donner le meilleur.

Un management de la sécurité minable ou pas de management sécurité du tout, à tous les niveaux de poste…

Une ambiance merdique où t’as peur de faire une blague à la pause déjeuner tellement tout le monde est pincé!

J’ai continué à bosser dur, à m’impliquer à fond… Je suis fille de paysan, autrement dit, on s’arrête de travailler quand on est prêt à crever !

Bref, je vous la fais courte. Voilà que quelques mois, plus tard, vers 13h15, épuisée, affamée car je n’avais pas mangé depuis 6h15, mon pied ripe d’une marche d’un escalier dangereux mais non indiqué comme tel et ma main reste accrochée quelques secondes à la rampe. Personne n’est présent au moment de ma chute. Un Opérateur de ligne me trouve parterre quelques minutes après. Pas de témoin mais une fausse déclaration d’accident du travail suivra plus tard. Je ne vous la décrirai pas, je risquerais de vomir sur mon clavier.

Verdict : fracture pillon tibial gauche (c’est-à-dire tibia, péroné, malléole externe). Oui, ça fait très mal. Je vous ai déjà dit ici que l’accouchement faisait moins mal !

Les médecins catastrophés par cette fracture me croit sortie d’un accident de moto sur l’autoroute et ne remarqueront pas que mon pouce de la main gauche ne plie plus. Il ne pliera pas pendant 7 mois. Je me suis trop bien accrochée à la rampe d’escalier…

On me pose deux plaques et une dizaine de vis sur les deux os de la jambe et ce n’est que 18 mois plus tard que je me les fais retirer. Enfin, il me reste à ce jour deux vis sans tête dans la jambe, le chirurgien n’a pas réussi à les enlever. Pendant ces 18 mois avec matériel, j’ai beaucoup marché et pédalé aux Pays-Bas mais courir m’était impossible car une des deux plaques me donnait la sensation qu’on me sciait la jambe.

Cette année-là, l’année de l’accident, j’ai passé deux mois avec un plâtre, puis quelques semaines avec une attelle au cours desquelles a démarré ma rééducation avec un kinésithérapeute (à la piscine d’une clinique et à son cabinet). J’ai réellement réappris à marcher, à plier les orteils. Le corps oublie vite de réceptionner les messages du cerveau… J’ai craqué plus d’une fois chez mon kinésithérapeute de ne pas réussir à plier la cheville pour descendre un escalier !

De façon héréditaire, je souffre d’un mauvais système lymphatique et d’une atroce circulation veineuse. De la combinaison de tous ces facteurs résultent des cicatrices rouges (jamais exposées au soleil, je précise) et un œdème.

Les deux années suivant l’accident et celle suivant l’ablation du matériel, les bas de contention sont devenus mes alliés de l’été, c’est tellement ravissant! Et ils le sont encore lorsque je suis seule chez moi. Je me lève encore bien souvent avec des douleurs à la cheville…

Pardonnez-moi cet article un peu décousu, pour vous dire que l’expérience m’a appris que celle qui était sensée m’intégrer avait tort sur sa réflexion travail vs enfants. Je pense sincèrement qu’on peut avoir les deux (voire les 3 si on parle de la vie de couple à préserver) : monter en grade dans une entreprise ou dans la sienne et avoir des enfants et du temps avec son chéri. À condition que votre entreprise soit respectueuse de cela. Je reste persuadée également que si on délaisse l’un ou l’autre, c’est toujours une question de choix. Ce billet aussi pour expliquer qu’il faut savoir lâcher prise au boulot, chose que je suis la première à trouver difficile car j’ai besoin de tout faire de façon passionnée ou je ne fais rien! C’est mon caractère : tout ou rien ! En outre, je sais pertinemment que ce qu’il reste à la fin de votre vie, c’est pas votre taf, c’est pas votre boîte, c’est pas votre chef non plus. Il vous reste votre santé et votre corps, et je les cite en premiers car c’est quand même avec eux que vous êtes forcés de passer toute votre vie! Il vous reste au final votre famille, vos enfants et vos amis…

Tout ça pour dire aussi que, plusieurs années après les évènements, j’ai des séquelles que je garderai sûrement toute ma vie. J’ai pris du recul sur les jobs que j’exerce en tant que salariée et j’ai des difficultés à montrer mes gambettes l’été. Et quand je suis prête à me moquer des préjugés, on me demande si je mets bien une robe longue pour le mariage de cet été… What? Alors que franchement, je suis la première à penser que ce jour-là, c’est plutôt sur la mariée que les regards seront braqués, laissez mes jambes tranquilles !

Alors, oui, cet été, si le soleil veut bien se montrer, je montrerai mes jambes au monde entier parce que nos complexes sont souvent bien trop nombrilistes et qu’il y en a des bien plus à plaindre que moi qui ne se plaignent pas…

De plus, il est peut-être vrai que les cicatrices forgent une personnalité, racontent une histoire qui vous est propre… Me concernant, cet accident est une étape de grosse prise de conscience pour moi. C’est souvent quand ça ne va pas qu’on sait qui est là pour soi, n’est-ce pas? Je sais pertinemment les personnes qui m’ont rendu visite lors de ma convalescence et celles qui ne se sont pas déplacées. Certain(e)s ont jugé un ou deux SMS appropriés à la prise de nouvelles. Dois-je vous expliquer comment on est assistée quand on est en béquilles avec une jambe qui doit rester à l’horizontal ? J’ai appris sur qui je pouvais compter et je retiens l’aide qui m’a été donnée et comment elle m’a été donnée. Quand on vous aide en vous faisant chaque jour comprendre que vous êtes un boulet, c’est pas très thérapeutique.

C’est aussi durant cette convalescence que j’ai découvert les blogs et chaines YouTube féminins et que l’envie a germé d’ouvrir le mien. C’est ensuite en m’installant aux Pays-Bas avec mon Amoureux, me sentant bien seule socialement là-haut, que l’ouverture du blog est devenue une évidence et le début d’une thérapie, d’autant plus que je me suis toujours sentie un peu seule niveau entourage féminin… Quand mon Chéri m’a vivement suggéré l’édition d’un blog, j’ai sauté le pas et me voilà encore aujourd’hui, ici !

Comme j’aime que la transparence règne sur ce blog et que, je le répète, trop de complexes sont souvent dus au fait de trop se regarder le nombril au lieu de s’ouvrir aux autres, j’ai eu envie de vous en dire un peu plus sur cette histoire qui en soit n’est pas si dramatique (j’aurais pu perdre ma jambe ou me cogner la tête en tombant…). Bon c’est pas demain que vous me verrez en maillot de bain ici, hein ! J’ai dit transparence et non pas annihilation de toute pudeur.

Contrairement à ce qu’on peut croire d’une blogueuse quant à son exposition sur un support médiatique, j’ai toujours été très pudique et j’essaie d’ailleurs de me trouver une robe chez Zara ou Mango et j’ai peur que le site ait confondu tunique et robe, mais je peux me tromper sur les critères de pudeur d’aujourd’hui…

Et toi, Internaute, des complexes au point de croire que tout le monde ne voit que ça chez toi? La robe décomplexée des vacances, tu connais le phénomène ?

✰✰✰

– robe denim féminine Naf Naf, épuisée mais on trouve de cette matière Lyocell (ultra-confortable) dans beaucoup de magasins,
– chaussures Minelli, Espadrilles talons compensés, Gaou, épuisée mais on trouve ce type d’espadrilles dans beaucoup de magasins,
– chapeau que m’a offert mon Amoureux sur notre lieu de vacances,
– sac à mains How Does She do It fines rayures bretonnes, manchette Ethnik, collier Nomade argenté, clous Déjà VU Howlite et lunettes de soleil Parker de la marque Stella & dot pour laquelle je suis Distributrice Indépendante, disponible(s) sur ma boutique. Toute cliente passant commande sur ce lien Trunk Show Mois de Juillet http://www.stelladot.fr/ts/vydon1 (ouvert jusqu’au 31 juillet 2016, 23h59) entre en jeu dans le concours pour remporter des crédits bijoux sur ma boutique en ligne, les crédits étant cumulés grâce à vos commandes sur le lien.
Chaque mois, le lien change. Si vous regardez cette vidéo au-delà du 31 juillet 2016, vous pouvez trouver un autre lien concours dans les articles récents de mon blog.

Voici la sélection de pièces à -50%, réduction valable sur ce lien http://www.stelladot.fr/ts/vydon1, à partir de 50 euros dépensés dans d’autres produits. Ajoutez pour 50 euros minimum d’autres produits à votre panier sur le lien Trunk Show Mois de Juillet donné, puis ajoutez les produits de l’offre désirés dans le même panier, ces derniers passeront automatiquement à -50% sans code promotionnel nécessaire ! Les trousses sont pour moi un indispensables et je craque pour les petits coussins citron !

16_July_Tseo_FR-JPG

robe-naf-naf-crète

✰✰✰

32 Commentaires
  • Roxane Eléonora LaRoxStyle
    juillet 6, 2016

    Bravo pour cet article qui n’a pas du être facile à écrire ! Dans une mesure bien moindre je me suis reconnue. Je confirme, il arrive un moment où on prend pleinement conscience que la santé reste primordiale et qu’il faut savoir se préserver !
    Je suis également Stylist S&D, venant de l’industrie (acheteuse pour ma part) et je viens tout juste de lancer mon Blog. Une thérapie ? Sûrement aussi

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Salut collègue! et merci de ton commentaire. Cet article était difficile à écrire pour faire court mais pas si difficile que ça finalement, car libérateur!
      Oh mais j’adore la fonction Achats dans l’entreprise ! J’ai déjà eu un poste d’assistante achats dans une industrie, j’ai adoré ! ;)
      Et dans mon taf d’ingénieur qualité matières premières, je travaillais en étroite collaboration avec les acheteurs, j’adore… La partie qualité MP est ma partie préférée !

      bises et bon courage pour la suite !

  • Delphine
    juillet 6, 2016

    Je vais me répéter encore et encore.. Mais quel article! Il est criant de vérité et on le sent pleinement sincère.. La thérapie pour toi peut être, mais ces articles nous font du bien à nous aussi.. Du moins pour ma part c’est le cas, j’aime bien échanger ici « entre copines-lectrices » hi hi

    Je me reconnais bien lorsque tu évoques les jobs sous payés, que l’on ne peut pas refuser parce qu’on a pas/peu d’expérience et que c’est ça ou Pole emploi, et puis on se dit c’est une expérience de plus! Personnellement je ne suis pas cadre, je le voulais ce poste de RRH en commençant à bosser, puis au fil des années (du haut de mes 29 ans hu hu..) j’ai compris que l’essentiel était ailleurs et manager.. Très peu pour moi! Alors oui mon bac + 4 ne me sert peut être à rien dans mon poste de Chargée d’affaire, mais au moins le soir je récupére mon fils a 17h et pour moi ca n’a pas de prix ses sourires, son évolution.. Et prendre du temps un peu le soir en amoureux pour se raconter nos journées.. Ces moments jamais on ne les rattrapera!

    Oses la jupe, la robe, le short.. Et disons m*** aux complexes :-)

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Coucou
      je confirme qu’être Cadre et avoir des enfants, c’est chaud time !! Le problème avec les RH, c’est qu’elles devraient s’appeler les responsables inhumains des ressources humaines! Dans mon expérience, on est des individus dans un système et non pas des êtres humains.
      Pour revenir au temps de travail des cadres, le forfait jour est une aberration ! Il n’y a qu’en France où on a ce système-là ! Mais bon, point trop de politique par ici !
      D’ailleurs, ma dernière RRH surveillait de sa fenêtre que les cadres ne partaient pas avant 17h45!! Et tu te faisais allumée si tu partais à 17h15. C’est pas normal pour un cadre tu comprends … Ah ah! :(

      Merci pour ton gentil commentaire, et ravie que mon blog te fasse du bien !

      bisous

  • Ophélie
    juillet 6, 2016

    Bonjour Justine, je te suis depuis quelques temps et je tenais déjà à te dire que je t’apprécie beaucoup en tant que blogueuse .Je n’ai pas l’habitude de poster des commentaires sous les articles, mais aujourd’hui j’ai trouvé que lire cet article m’a fait du bien alors je tenais à écrire ce petit commentaire… En effet je me reconnais Totalement dans ce que tu décris, je suis très très très complexé par mes jambes, surtout mes mollets et mes chevilles… Je n’arrive toujours pas aujourd’hui à les accepter et je ne sais pas si j’y arriverai un jour. Comme toi je ne me met jamais en robes, jupes ou short sauf quand je suis en vacances et que je ne connais personne. Et pourtant quand l’été arrive et que je fais les magasins (shopping Addict, on ne se refait pas! ) J’ai très souvent envie de craquer pour de jolies petites robes, mais je sais très bien qu’elle resteront dans le placard car je n’assumerait pas les porter !!!!! C’est très dur, surtout que je suis relativement fine du reste du corps, et ce problème de mollets et chevilles disgracieuses est dû à une mauvaise circulation et de la rétention d’eau et je l’avoue aussi un manque d’activité physique…. J’envie énormément les gambettes fines d’autres filles! Bref cela m’a fait du bien de me retrouvé dans ton article, merci de l’avoir publié car je sais à quel point cela est difficile d’en parler ! Continue comme ça, je te trouve très belle, et très interressante à lire et à écouter !

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Bonjour Ophélie et merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. Ça motive la blogueuse les commentaires alors je t’invite à en laisser d’autres à l’avenir.

      Je suis désolée que tu sois également complexée par tes jambes. Je me reconnais également dans ton discours côté shopping ! On est sûrement jamais contente de ce que la nature nous a donné mais on doit faire avec. Je t’encourage à montrer tes gambettes bien sûr mais quand tu seras prête. Il y a un moment où l’on se dit « non mais en fait, les autres ils s’en foutent de mes jambes! Il n’y a que les gens sans intérêt dans leur vie qui vont prendre le temps de critiquer »…
      Je crois aussi que mon chéri m’aide à me sentir mieux. Il m’aime comme je suis et m’encourage à ne pas porter que des robes/jupes longues. Il n’a jamais critiqué mes cicatrices ou dit que c’était vilain. Et surtout – parce qu’il m’aime j’imagine -, il est triste quand je suis mal au sujet de mes jambes. Alors pour que tout le monde soit mieux dans sa tête, je montre mes gambettes. Pas tout le temps, pas partout (sans parler des cicatrices, je suis pudique alors je n’assume pas le short partout en toute circonstance), mais de temps en temps.
      Après, la robe longue est toujours très pratique quand on a quelques jours de retard dans son épilation ! hi hi hi !

      bisous et merci de tes compliments!
      Au plaisir de te relire bientôt par ici en commentaires!

  • framboise1904
    juillet 6, 2016

    Et bien tout d’abord bravo à toi d’avoir écrit cet article, je pense que ça n’était pas forcément facile pour toi.
    Moi aussi j’ai tout un tas de complexes dont un en particulier qui a mis beaucoup de temps à s’atténuer…sans rentrer dans les détails mais quand on te dit souvent un truc tu finis par y croire même si ce n’est pas vrai, au point de te perdre toi même.
    En grandissant, j’ai appris à beaucoup mieux m’accepter et après tout tant pis pour les autres, même si il y a un truc que je comprends pas ce sont les personnes qui jugent les physique des autres, souvent ils ont des complexes eux même.

    Alors premièrement, quand j’ai vu ta photo , ma première réaction a plutôt été wahou elle est canon avec le chapeau cette robe et son bronzage et je n’ai absolument pas regardé les jambes :)

    En ce qui concerne le travail, si je comprends bien on doit être à peu près dans la même branche avec une même formation.
    J’ai un bac+5 spécialisée en chimie et je sais ce que c’est de ne pas être embauchée à sa hauteur, d’être sous payée, de ne pas être valorisée par l’entreprise. Il y a une époque ça me faisait vraiment mal tout ça. De plus ils n’ont pas voulu renouvelé mon contrat parce que j’étais enceinte sinon j’aurais eu le CDI (et on se dit au 21ème siècle …). depuis que mon fils est là, j’ai un peu revu mes priorités pour le travail, je préfère mettre en avant ma vie de famille. J’aimerais avoir une carrière épanouissante et j’espère qu’un jour j’y arriverai mais pas au détriment du temps passé avec lui. Il m’a manqué un des deux parents toute ma vie, je ne veux pas qu’il ressente ce manque.

    Ton accident n’a vraiment pas dû être facile à vivre et à gérer.
    Du coup en dehors du blog et l’activité stella & dot tu as retrouvé du travail?
    Bisous et merci pour cet article.
    je te remercie pour ta sincérité

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Coucou Clarisse et merci de ton adorable commentaire.
      Ça me fait sourire que tu n’avais pas vu mes jambes au premier abord. Mon chéri en me prenant en photo lui avait dit « si quelque chose est dommage dans ta tenue, c’est peut-être la robe un peu froissée mais sinon tu es belle »… ;)

      Ah oui quelle école ou université as-tu faite?

      L’article n’a pas été facile à écrire mais pas si difficile finalement, je dois dire…

      Pour ce qui est du travail, je tiens à préciser que l’activité Stella & dot est un travail :) Plus on a de succès chez Stella & dot, plus on a de travail bien souvent … C’est un travail qui est aléatoire niveau temps passé, c’est surtout ça…

      Oui depuis cet accident qui commence à dater, j’ai de nouveau été salariée dans l’industrie dans une jolie boîte où j’ai rencontrée de jolies personnes et où j’avais un chef plus sympathique et bien meilleur manager. J’étais Ingénieur qualité (cadre avec une équipe à manager mais pas Responsable du service…).
      Je ne suis plus salariée depuis mon premier trimestre de grossesse car nous avons souhaité revenir dans mon département (la Charente-Maritime) et qui dit changer de département, disait quitter mon travail…

      Mon travail est aussi de m’occuper de mon fils et c’était un choix de m’occuper de lui jusque ses 1 an. Nous n’avons ni crèche ni nounou, et j’insiste sur le fait que son papa est souvent en déplacement pro et que je suis donc souvent seule (3 jours par semaine) à gérer le quotidien. Je n’ai même pas une heure de garde à son actif. Et c’est du boulot ce petit bout surtout quand il marche presque et qu’il va marcher…
      Maintenant qu’il a un an, il est fort possible que je sois de nouveau salariée à la rentrée… Au risque que vous me voyez un peu moins par ici :-/

      Nous avons des projets de création d’entreprise avec mon chéri aussi …

      bisous

      • biendanssapeau
        juillet 7, 2016

        PS : en parlant de 21ème siècle, à mon dernier poste, j’aurais sûrement été prise au poste au-dessus si j’avais été un homme alors … :(

        • framboise1904
          juillet 7, 2016

          j’ai fait un master 2 en chimie Analytique à l’université Aix-Marseille et toi?

          Je me doute que Stella & Dot c’est du travail, entre les réponses aux clientes, organiser les trunk show, présenter les collections en vidéos, plus tout ce qu’on sait pas :)
          C’est même souvent plus du de travailler depuis chez soi car quand c’est comme ça, les gens comprennent pas que des fois tu prennes aussi des vacances ou que tu ne répondes pas le week end par exemple.

          Comme toi je préfère pour le moment m’occuper de mon petit amour, je n’ai jamais eu le courage de le faire garder pour le moment ( après il n’a que 2 mois et demi ). Il évoluent tellement vite pendant leur première année que j’ai envie de rien rater. De plus on a aussi pour projet de déménager donc je vois pas l’intérêt de chercher pour le moment. Par moment c’est quand même long et je réfléchis de plus en plus à ouvrir un blog ou réaliser une activité comme toi à la maison.

          Les femmes sont encore considérées moins compétentes, ou plus problématiques avec les enfants et grossesse pour le travail et je trouve ça bien triste surtout que les hommes sont bien contents qu’on soit là pour leur donner de beaux enfants :)

          Je te souhaite de réussir dans votre projet d’entreprise.
          Bisous à toi et ta famille.

          Ps: rien à voir mais j’ai vu que my little box, à laquelle je suis abonnée était en collab avec Stella & dot ce mois-ci. Il y a même une petite promo je crois dedans.

  • Patricia
    juillet 6, 2016

    Coucou ma Belle,

    Tu as dû passer un sacré moment devant ton clavier à penser et rédiger un tel article … quant à oser cliquer sur « publier » …
    Mais tu as eu entièrement raison ! Cette terrible expérience fait partie de toi, elle est en partie responsable de la femme que tu es aujourd’hui alors pourquoi te ronger ?

    Le Blog et Youtube sont des espaces de partage et de sincérité ?
    Aujourd’hui, tu te dévoiles un peu plus, et personne ne va te juger.
    Partager et parler d’une expérience, quelle qu’elle soit, n’est pas synonyme de se plaindre : c’est de l’échange, de la confiance, et surtout de la libération :).

    Dis-toi que tes abonnées ne sont pas là « près de toi » par hasard … nous sommes là parce que nous avons des points en commun avec toi et que ta façon d’être, de t’exprimer nous ressemblent, que nous partageons ta passion de l’écriture, de la mode et du maquillage … y compris celle de la maternité !

    Comme toi, nous vivons avec nos complexes (j’ai mis ma première jupe à 25 ans, je me cachais sous des pantalons larges et des cols roulés, j’ai été critiquée et moquée, mise à l’écart etc), nos peurs, nos épreuves, et puis un jour c’est le déclic, nous trouvons un peu de force, de courage et de confiance pour lâcher prise, passer outre, oser enfin changer les choses et faire quelque chose qui nous tient à cœur… un « petit truc » qui nous fait du bien et allège notre vécu, juste pour vivre mieux…
    Surtout, on comprend qu’il faut être heureux maintenant, comme on est, et se consacrer à ceux qui ont toujours été là pour nous/avec nous.
    La place des autres est ailleurs, loin …

    Voilà ma belle je vais arrêter là le commentaire avant que tu en supprimes la publication :), te remercier pour cet article, pour ta sincérité, et pour la confiance que tu nous témoignes aujourd’hui…

    Bisous

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Salut Patricia, ton message m’a beaucoup émue mais je ne sais pas pourquoi tu t’imagines que je pourrais supprimer la publication de ton commentaire?
      Les commentaires supprimés ici sont rares et sont évincés parce qu’ils sont insultants généralement…

      Puis-je te demander pourquoi tu as mis ta première jupe à 25 ans?
      C’est très bien de t’assumer aujourd’hui, je te félicite et suis heureuse de lire cela.

      Merci de ton suivi, ça me fait beaucoup de bien !

      Bisous

      • Patricia
        juillet 7, 2016

        Coucou,

        « Supprimer » parce que le message était longggg :-P (oups, j’aurais dû rajouter le smiley qui tire la langue lol).

        Première jupe à cet âge là parce que j’étais archi bourrée de complexes et que j’avais (et ai toujours d’ailleurs) le bas du corps de mon père et donc ses jambes (en plus de ses mains carrées … ça te rappelle pas quelqu’un ?) et que donc pour moi avoir un corps de mec ne pouvait pas être associé à la moindre marque féminine. C’était des conneries tout ça je n’ai jamais eu un corps de mec mais je ne m’acceptais pas et je me sentais tellement mal dans ma peau que pour moi c’était sans issue.
        J’ai donc perdu de très nombreuses années à comprendre qu’il fallait s’accepter et que personne n’a de physique parfait. Le must c’est de s’aimer telle que l’on est et franchement c’est une telle libération !

        Je voulais travailler dans l’esthétique, mais ce complexe m’a même bloquée à ce niveau là…
        Et puis un jour j’ai eu le déclic, et je me suis dis que je devais au moins essayer, qu’il fallait que je sorte de ma zone de confort que je trouve ce que j’étais prête à porter (vêtements, maquillage etc) et assumer, et ce qui ne me correspond pas. Je dois avouer que je suis toujours plus à l’aise en pantalon qu’en jupe mais peu importe.

        A cette même époque, on a découvert un très grave cancer à mon petit frère, alors tu imagines bien que ça n’a pas arrangé mon état d’esprit, d’autant qu’aujourd’hui encore, en temps que maman cette fois, je suis toujours dans les hôpitaux régulièrement…

        Bref, le tout cumulé ça faisait beaucoup.
        Le travail a été très long et puis un jour j’ai eu le déclic, l’envie de prendre le risque ^de me trouver pour être mieux. J’y suis arrivée et aujourd’hui je m’assume.

        Et en « deuxième activité-passion » je travaille avec un photographe, je fais plus ou moins régulièrement des photos et je fais les maquillages des modèles en herbe !!

        Voilà, tout ceci pour te dire que je comprends très bien ce que tu nous as décris hier, je suis tombée là-dedans moi aussi :) et comme toi, je me suis relevée.

        Bisous ma belle

        • biendanssapeau
          juillet 8, 2016

          Bon courage pour les hôpitaux et tout…

          bisous

  • Lili&him
    juillet 6, 2016

    Ta robe est superbe ! J’en cherche une dans ce style mais impossible de trouver celle qui me correspond :( !

    Bisous :) !

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Coucou
      on retrouve cette matière de robe chez Zara, H&M, Mango, Esprit, mais pas la forme identique ! Je ne sais pas si c’est la matière ou la forme qui te plaisait le plus…
      bon courage dans tes recherches !
      bises

  • REY
    juillet 6, 2016

    Hello Justine
    Ton article m a beaucoup touchée. Je me suis reconnue. J ai une cicatrice qui fait tout mon ventre depuis 2003 depuis une opération. Malheureusement j ai très mal cicatrisé et depuis je n ose pas mettre de maillot de bain 2 pièces car je sais que les gens vont me regarder comme si j étais une bête bizarre.
    Soit heureuse dans ta vie de femme et de maman. C est le plus important après ce que pense les autres on s en fou. Tu es une très belle femme qui dégage beaucoup de bonheur dans tes vidéos et c est toujours un plaisir de les regarder et de te lire.

    • biendanssapeau
      juillet 7, 2016

      Bonjour
      merci d’être venue te confier un peu ici et de laisser un si gentil message, merci, vraiment, ça me met du baume au cœur ! À bientôt

  • Magdalena
    juillet 7, 2016

    Merci pour cet article, pour ta simplicite et ta sympathie.
    J’ai également des soucis circulatoires et un oedeme a la cheville gauche depuis ma grossesse alors je compatis.
    A tres bientot

    • biendanssapeau
      juillet 8, 2016

      Coucou
      Ah la la, je sais à quel point on peut trouver ça disgracieux alors je compatis… Je vais recommencer des drainages lymphatiques dans une semaine… C’est pas mal pour tout ça…
      bisous

  • Permingeat marlene
    juillet 7, 2016

    Bonjour Justine ,
    Je suis abonnée à ta chaîne depuis peu , je ne m ‘étais jamais permise de laisser un commentaire .
    Merci pour cet article , merci pour de ton « naturel »
    Je lis cet article en rentrant d ‘une journée :épuisante , je suis assistante sociale .
    Et là j ‘ai juste envie de te dire : » je te comprends ! « Ton article me parle vraiment …..
    j avais compris avant ce poste que tu étais une fille intelligente ,travailleuse . Suite à ton article , je me dis que tu une blogueuse qui gagne vraiment à être connue !!!! Permets moi de souhaiter longue vie à ton blog , à ton activité chez Stella and dit ! Continue de nous poster des photos , tu es resplendissante !!!!
    A bientôt
    Amicalement
    Marlene

    • biendanssapeau
      juillet 8, 2016

      Bonjour Marlène,
      Ça fait toujours très plaisir les commentaires à l’auteure d’un blog, tu sais, alors merci !
      Merci de d’être manifestée par ici et de tes gentils compliments!
      N’hésite pas à partager cet article sur ton mur Facebook s’il t’a plu, afin de faire connaitre ce blog…
      À très bientôt par ici !
      bises
      Justine

  • Peggy
    juillet 9, 2016

    Coucou ma belle
    Je te suis depuis quelques temps, et ne laisse jamais de commentaires, mais aujourd’hui c’est différent. Merci pour ton témoignage touchant et sincère.
    Je voulais juste te dire que je t’appréciais, tout simplement.
    Des bises

    • biendanssapeau
      juillet 10, 2016

      Bonjour Peggy, et merci à toi d’être là : ton suivi et ton commentaire me touchent beaucoup !
      N’hésite pas à partager cet article et ce témoignage sur les réseaux sociaux avec tes amies, ça m’aidera d’autant plus !
      J’espère te relire bientôt dans les commentaires!
      bisous

  • cecili
    juillet 10, 2016

    Coucou Justine

    Quel bel article tu nous as fait là. Ce que j’aime sur ton blog, c’est ta sincérité, tu es une belle personne et cela transparait dans ton blog. Je ne sais plus par quel chemin je suis arrivée ici mais je reviens toujours avec plaisir dès qu’un nouvel article apparaît.

    J’ai moi aussi une cousine de ta robe en lyocell, que j’ai trouvé chez Chez Cyrillus. Cette matière est vraiment super agréable.

    Continue de prendre bien soin de toi et de tes proches et aussi de « nous » faire du bien avec ton Blog!

    a bientôt

    • biendanssapeau
      juillet 11, 2016

      Bonjour Cécilia,
      merci énormément d’être arrivée par ici et d’y revenir :)
      je te fais de grosses bises et te dis à bientôt

  • Virginie
    juillet 19, 2016

    Hello Justine !! Merci pour ton article qui ne doit pas être facile à écrire mais tellement libérateur.
    Oui il est vrai qu’il faut arrêter de se regarder le nombril et minimiser ses complexes par rapport a des gens qui auraient tellement à se plaindre. Si on regarde un petit plus loin que son nez, l’herbe n’est pas plus verte chez les autres.
    On aimerait souvent être telle ou telle fille qui a de superbes cheveux ou bien celle qui a de magnifiques dents blanches…bref il faut s’accepter telle qu’on est.
    Voilà merci encore ca fait du bien de te lire… PS très jolie ta robe mais dommage épuisée snif…
    A bientot et longue vie à ton blog

  • Nadège
    juillet 24, 2016

    Je ne vais sûrement pas être originale mais je te dis les choses telles que je les ressent : bravo! Pour cet article et pour tout ce chemin parcouru. Tu as raison, les complexes nous rendent souvent la vie impossible et ça fait du bien de te lire dire que ça s’apparente à du nombrilisme et qu’il faut que ça cesse.

    Je t’avais contactée il y a quelques mois pour S&D…j’y pense toujours mais je suis en plein dans la création d’une boutique. Ma façon de me « soigner » pour mon manque de confiance!

    Encore bravo.

    • biendanssapeau
      juillet 25, 2016

      Merci de ton gentil commentaire… Stella & dot en complément te conviendrait bien donc si tu ouvres une boutique en parallèle ! ;)

      un grand merci à toi bisous

  • Angelique
    août 30, 2016

    Cc
    Merci pour cet article car comme tu le sais pls parties de mon corps me dérangent fortement. Une grosse cicatrice ds le cou me rappelle trop souvent que la vie n est pas toujours rose. De même mes jambes ne sont pas jolies (pb veineux).
    Bref avant de lire cet article tu m avais ouvert les yeux (et oui tout arrive) il est vrai que c’est très nombriliste de penser que tout le monde regarde mes jambes donc pour la première fois depuis l âge de 12 ans j ai porté des shorts et des jupes cet été.
    Je n ai qu un mot à dire Merci.
    Quant à mon cou les bijoux S&D me permettent d attirer l oeil sur autre chose.
    Bel article.
    Gros Bisous

    • biendanssapeau
      septembre 5, 2016

      Je suis fière de toi :)
      Bravo!!
      La vie est trop courte pour ne porter que des pantalons ;)

      bisous ma grande

      Justine

Répondre / Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *